Maison Anjaliac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison Anjaliac

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Cantal (15) ; Jaleyrac

Références cadastrales

2020  ZL 141, 142

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle ; 16e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Description historique

En 1577 Pierre de Sartiges, seigneur de Lavandès épouse Anne-Antoinette de Roux, possessionnée à Jaleyrac. Ils s'établissent à Jaleyrac. NB La famille de Sartiges est une famille d'ancienne chevalerie (XIIIe s) implantée à Sourniac La maison a vraisemblablement été construite à la fin du XVe siècle ou dans la première moitié du XVIe (avant 1554) . Au XVIIe siècle, François de Sartiges sert dans la Compagnie du prince de Condé et son fils Aymon dans la Compagnie de gentilhommes chevau-légers de M. de Soursac. La maison revint en 1714 à Marie-Françoise de Sartiges, épouse de Guillaume de Ribier de Lascombes. Leurs descendants habitaient encore Jaleyrac en 1789.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâtiment rectangulaire implanté le long de la route en contrebas sur une pente - ce qui explique les différences de niveaux entre les deux façades. La toiture était couverte en lauzes mais actuellement elles ne subsistent que sur une partie, le reste étant en tôle. La séparation en deux propriétés (est et ouest) a entraîné un traitement différent des deux parties à partir du XIXe siècle. La partie ouest a été agrandie côté rue formant une avancée et des baies y ont été percées. La façade sud est plus homogène dans ses percements, même si elle a actuellement des enduits différents. Au rez-de-chaussée, deux portes à couvrement en arc brisé et large encadrement en pierre appareillé ; à l'étage, deux baies identiques à traverse et couvrement en accolade, ayant conservé pour celle de l'est, son châssis à petits bois. Encore au XIXe siècle, existait sur cette façade à l'étage, une galerie en bois couverte, contre laquelle le mur de façade était revêtu de peintures murales, dont on ne conserve aujourd'hui qu'une partie des dessins préparatoires gravés sur l'enduit de la partie avec une inscription de date (1554). Le mur pignon Est est percé à l'étage d'une grande baie à encadrement à moulures croisées, avec traverse et meneaux, garnie de châssis anciens. A l'intérieur, est conservée à l'étage de la partie Est une cheminée monumentale à large linteau mouluré. Charpente à chevrons portant ferme chevillée, ancienne côté ouest. A la fin du XIXe, subsistait un petit vitrail qui depuis a été déposé au musée de Clermont-Ferrand.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2020/02/10 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

En totalité, la maison d’Anjaliac, située sur les parcelles n°141 et 142, figurant au cadastre section ZL : inscription par arrêté du 10 février 2020

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection