Monument funéraire de la famille Cabrol

Désignation

Dénomination de l'édifice

Monument funéraire

Titre courant

Monument funéraire de la famille Cabrol

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aveyron (12) ; Decazeville

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Références cadastrales

2019 AP 186

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart du 19e siècle

Auteur de l'édifice

Gayrard, Raymond (sculpteur)

Description historique

Le mausolée fut commandé par François Cabrol à une date encore imprécise vers le milieu du XIXe siècle. Il souhaita en faire un édifice monumental occupant une position centrale au sein du nouveau cimetière de Miramont sur des terres offertes par M. de Lassalle. Y sont inhumés François Cabrol (1793-1882), son épouse Anaïs Costes née en 1806 et leur fils Elie (1829-1905). Il choisit comme architecte Antoine-Martin Garnaud (1796-1861) grand prix de Rome en 1817 qui a construit en 1847 l'église de la ville. Deux statues, la Foi et le Deuil, gardent l'accès au mausolée. Elles ont été sculptées par Raymond Gayrard, sculpteur aveyronnais, maître de François Mahoux. Raymont Gayrard est né à Rodez en 1777. Enrôlé dans l'armée, il gagne Paris où il deviendra, à ses moments perdus, graveur sur métaux. Rendu à la vie civile en 1802, il se spécialise dans la gravure de médailles. Peu à peu, il parvient à la consécration grâce à l'entremise du baron Denon. En 1819, il s'adonne à la statuaire en exposant au salon « L'Amour essayant ses flèches » que Louis XVII acquiert pour St Cloud. Il poursuivra sa carrière jusqu'au 4 mai 1858, date de son décès. En 1916, M. de Féligonde, héritier de la famille Cabrol, participe pour moitié à la restauration du mur délimitant le mausolée Cabrol. Avant la Deuxième Guerre Mondiale, une lettre extraite des archives communales évoque la réfection de l'édifice ajournée à cause des circonstances. Elle devait porter surtout sur la toiture de la chapelle qui était à l'origine une voûte en brique. Elle a été remplacée par une voûte en béton armé (CM du 6.01.1951), les travaux seront réalisés par SACI : Société aveyronnaise de constructions industrielles en 1952.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Entouré d'une enceinte, le mausolée est en 2 parties: un socle où se trouvent les tombeaux et une chapelle funéraire située au-dessus. L'utilisation de la déclivité du terrain permet une mise en scène assez savante de ce mausolée l'isolant par là du reste du cimetière. Deux portails lui donnent accès: l'un à l'angle sud-ouest de la chapelle et l'autre dans l'axe de la salle des tombeaux. Un plan incliné conduit au socle du mausolée ainsi que deux escaliers latéraux. L'architecture de l'ensemble fait appel à un répertoire classique. La porte de la chambre est encadrée de 2 statues représentant le Deuil et la Foi réalisées par Raymond Gayrard. La chapelle décorée avec raffinement est couverte d'une toiture en plein cintre.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2019/12/17 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

En totalité le monument funéraire de la famille Cabrol, situé au cimetière de Miramont, figurant au cadastre section AP, parcelle 186, tel que délimité dans le plan annexé à l’arrêté : inscription par arrêté du 17 décembre 2019

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/6