Mine d’argent

Désignation

Dénomination de l'édifice

Mine

Titre courant

Mine d’argent

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aveyron (12) ; Montagnol

Références cadastrales

Section G, parcelles 62, 67, 791 et 792

Historique

Description historique

Le caractère exceptionnel de la mine d’argent de Cénomes a été mis en évidence par la documentation très approfondie de Bernard Léchelon, spécialiste en archéologie minière. La mine présente à la fois un état de conservation excellent, le témoignage de l’évolution des techniques d’extraction et les traces d’une exploitation diachronique (Antiquité, Moyen Age, période moderne pour la fabrication de fromages). Les mines argentifères protégées au titre des Monuments historiques sont rares et celle de Cénomes est facilité d’accès et de lecture (l’entrée de la mine et les parcelles auxquelles les galeries correspondent en surface appartiennent au même propriétaire).

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Située en bordure sud du massif central, dans un zone riche en filons de cuivre argentifère, la mine de Cénomes a été exploitée par les Romains, vraisemblablement de 70 avant notre ère jusqu’en 30 après. Elle se trouvait en pays Ruténe mais ce sont les « societas des mines d’argent du pays ruténe » qui se chargèrent de l’extraction. L’abandon du site n’est pas lié à l’épuisement du filon mais à la mise en exploitation de nouveaux sites de production dans d’autres parties de l’empire romain. Dès le début du 12e siècle, les cisterciens de Sylvanèss exploitent de nouveau les mines de ce secteur. Ils deviennent alors les principaux producteurs d’argent du Midi de la France jusqu’au milieu du 13e s. En 1266, ils donnent une concession à trois associés originaires de Lodève pour exploiter la mine de Cénomes. En dépit des travaux réalisés, son exploitation semble avoir cesser assez rapidement. Au 18e et surtout au 19e s., une partie des galeries a été utilisée pour la production de fromage. Cette mine est un conservatoire des techniques de creusement : attaque au feu, aux outils métalliques et pour le 18e s. à la poudre. Son accès n’est possible que par une propriété privée (porte de cave) ce qui a protégé les galeries.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2015/12/11 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Sont classées au titre des monuments historiques le sol et le sous-sol de la mine d’argent de Cénomes, à l’exclusion des bâtiments en élévation, sis au lieu-dit Cénomes ouest, situés sur les parcelles n°62 d’une contenance de 19 a 72 ca et n°67 d’une contenance de 1 ha 00 a 16 ca figurant au cadastre section G de la commune de Montagnol. Arrêté du 24 février 2015 portant inscription au sol et du sous-sol de la mine d’argent de Cénomes à l’exclusion des bâtiments en élévation, sise à Montagnol. L’arrêté de classement du 11 décembre 2015 se substitue à l’arrêté d’inscription du 24 février 2015.

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection