Ancienne manufacture royale

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine textile

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Manufacture

Titre courant

Ancienne manufacture royale

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aude (11) ; Montolieu ; impasse de la Manufacture

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Adresse de l'édifice

Manufacture (impasse de la)

Références cadastrales

AB 143

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

La Dure

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1740

Description historique

Manufacture du 18e siècle (bâtiment de 1740), transformée aux 19e et début 20e siècles. La qualité des eaux de la Dure (pures et silicieuses) explique la présence d'une industrie textile à Montolieu. Présence dès le Moyen-Age de petits ateliers familiaux qui, vers la fin du 13e et au début du 14e siècle, se groupèrent pour mettre en commun leurs compétences et leurs productions. Pour permettre le développement de cette activité, le roi Philippe le Bel accorda aux habitants d'importantes franchises (charte du 27 mars 1312). Après la ruine causée par les guerres de Religion, la région se releva à partir du 17e siècle. Au cadre artisanal et familial succéda une industrie mieux structurée et outillée. Sous l'impulsion de Colbert, cette industrie prit son véritable essor, avec statuts et règlements garantissant la qualité des produits. En 1731, la manufacture de Montolieu obtint l'autorisation royale de vendre dans les échelles du Levant. Des lettres patentes du roi signées en 1734, l'érigèrent en manufacture royale. De 1770 à 1790, elle connut son apogée. Les guerres qui suivirent la période révolutionnaire, freinèrent la production et le commerce, entraînant par la même occasion la dégradation du matériel. Le bâtiment fut vendu en 1909. Après l'obtention du titre de "manufacture royale", face au développement de l'entreprise et aux obligations à remplir, Charles Pascl fait construire un bâtiment abritant les ateliers et ses appartements. Les travaux s'achèvent en 1740. Il s'agit d'un corps de bâtiment rectangulaire à un étage sur rez-de-chaussée surélevé et étage de comble. Les fenêtres du rez-de-chaussée et du premier étage sont à arc segmentaire tandis que tous les autres niveaux sont éclairés par de simples ouvertures carrées. La porte, dans l'axe de la façade, est surmontée d'un cartouche accosté de deux palmes sous lesquelles se développe l'inscription "Manufacture... de Montolieu", l'adjectif "royale" ayant été bûché à la Révolution. A quelques centaines de mètres en amont, une prise d'eau assurait la force hydraulique par un béal qui longe la façade nord. Celui-ci bordait la façade méridionale jusqu'en 1688 puis fut comblé pour permettre la création de la rue. L'entrée principale ouvre sur un grand escalier à volées droites, rampe sur rampe, qui dessert tous les niveaux. Un long couloir central distribue chaque étage. Le rez-de-chaussée était réservé à la réception (salons, salles à manger, bureaux). L'étage noble était entièrement affecté aux appartements privés du propriétaire. En sous-sol, mais en rez-de-chaussée côté béal, étaient installés les ateliers et les foulons dans des salles voûtées d'arêtes. Les combles servaient de magasins. La décoration se limite aux trumeaux de cheminées, en marbre dans les pièces de réception, en bois dans les autres.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2004/12/07 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'ancienne manufacture royale, en totalité (cad. AB 143) : inscription par arrêté du 7 décembre 2004

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Décor intérieur

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2004

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/56
manufacture royale (ancienne)
manufacture royale (ancienne)
© Monuments Historiques
Voir la notice image