Temple protestant

Désignation

Dénomination de l'édifice

Temple

Genre du destinataire

De protestants

Titre courant

Temple protestant

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Gabre

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Références cadastrales

A 733

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1803

Description historique

Le temple de Gabre est remarquable par sa modestie et sa simplicité, c'est un temple au Désert. Gabre était le siège d'une commanderie d'Hospitaliers depuis le 12e s. Mais Gabre est aussi connue pour ses verriers venus s'installer dans la région du Mas d'Azil au début du 16e siècle attirés sans doute par l'abondance de bois et de sable nécessaires à leur artisanat. Lorsque au milieu du 16e les idées de la Réforme se répandirent dans la région, la population de Gabre y adhéra massivement, verriers en tête. Les commandeurs, seigneurs du lieu, furent dépossédés de la tour en 1568 tandis que l'église en partie détruite fut affectée au nouveau culte. La révocation de l'Edit de Nantes entraîna la disparition de ce lieu de culte. Les gentilshommes-verriers, habitués à une existence semi-nomade dans les bois, animèrent une résistance spirituelle en organisant des assemblées illicites en plein air. Après l'Edit de tolérance et la Révolution, ils durent abandonner peu à peu leur activité artisanale, concurrencée par la verrerie industrielle et leurs familles connurent au XIXe siècle la dispersion. La population protestante de Gabre est évaluée à 267 habitants sur 520 au début du 19e s. A cette époque, deux lieux de culte furent à nouveau édifiés. Un temple est construit en 1803 au coeur du village, un autre plus excentré à Lastermes en 1804. Durant tout le 19e s., la communauté demande l'aide des autorités pour leur entretien. Plusieurs habitants de Gabre s'illustrent pendant la Seconde guerre mondiale comme Justes. Depuis le temple a fait l'objet de travaux d'entretien constants.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le temple se situe à peu de distance au sud-est de l'église, ancienne chapelle de la commanderie d'hospitaliers qui est en partie protégée. Il s'agit d'un bâtiment très simple : un rectangle orienté nord-sud établi sur une pente, d'environ 11 m sur 8,5 m dont la façade nord est aveugle. Il ressemble à une grande améliorée ou à une petite maison. L'intérieur en légère déclivité, est couvert par une charpente apparente aux poutres grossièrement équarries ; il semblerait que cette charpente ait pu être masquée par un plafond jusqu'à une époque indéterminée, mais l'état actuel accentue l'impression de rusticité de ce temple, ce qui l'a fait comparer à la grande de Wassy (Haute-Marne).

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2015/04/07 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le temple protestant en totalité (cad. A 733) : inscription par arrêté du 7 avril 2015

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés. Rapporteur : Georges Gonsalves à partir des travaux de Philippe de Robert, professeur émérite à la faculté de théologie protestante de Strasbourg et descendant de gentilshommes-verriers de Gabre.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2015

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection