Monument aux morts

Désignation

Dénomination de l'édifice

Monument aux morts

Titre courant

Monument aux morts

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ardèche (07) ; Tournon-sur-Rhône ; quai Marc Seguin

Précision sur la localisation

Ancienne région de : Rhône-Alpes

Adresse de l'édifice

Marc Seguin (quai)

Références cadastrales

2021 AL 115, non cadastré

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1922

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le monument aux morts de Tournon se compose de deux parties, un relief monumental intégré au mur de soutènement du château classé des Rohan-Soubise et une placette hexagonale située de l'autre côté de la voie (le quai Marc Seguin) comportant en particulier deux obélisques. Grâce à l'intervention de l'écrivain tournonnais et inspecteur général des beaux-arts, Gabriel Faure, deux artistes de grand renom sont chargés d'édifier le monument aux morts de la commune. Il s'agit de l'architecte Paul Tournon, auteur notamment de l'église du Saint-Esprit à Paris, et du sculpteur Antoine Sartorio, qui a collaboré au monument aux morts de l'armée d'Orient à Marseille (architecte Castel, 1927, classé en 2011), au monument à Alexandre 1er de Yougoslavie et à Barthou (architecte Castel, 1938, avec trois autres sculpteurs, inscrits en 2009) ou au décor du Palais de Chaillot (relief de L'Afrique). Oeuvre monumentale de 11,7 mètres de haut, le monument est bien documenté par les archives conservées au château-musée de la ville. Les plans sont dressés dès 1920 par Sartorio et le monument est inauguré en 1922. Les dessins permettent de voir l'évolution de la figure de la Victoire, qui se masculinise au fur et à mesure de l'avancée du projet. Elle s'insère dans le soubassement et les vestiges du château, faisant corps avec la roche. Elle affirme ce sentiment qui dépasse les hommes et rend hommage à la mémoire des morts de la guerre. L'emplacement choisi par G. Faure est également destiné à frapper les touristes et rappeler le passé glorieux de la cité, aussi bien pour les voyageurs qui franchissent le pont Marc Seguin ou circulent sur le Rhône, grâce à cette mise en scène grandiose.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2021/12/28 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le monument aux morts, en totalité, situé quai Marc-Seguin, sur la parcelle n°115, section AL du cadastre, avec la placette hexagonale et ses obélisques situés faces au monument, non cadastrés, tes que figurant en rouge sur le plan annexé à l'arrêté : classement par arrêté du 28 décembre 2021

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

L'arrêté de classement du 28 décembre 2021 se substitue à l'arrêté d'inscription du 13 mars 2019 : Le monument aux morts, quai Marc Seguin, avec la placette hexagonale et ses obélisques situés face au monument (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 13 mars 2019

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3