Le palais de justice et la prison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Palais de justice ; prison

Titre courant

Le palais de justice et la prison

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ardèche (07) ; Largentière ; Chemin départemental n°103

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Adresse de l'édifice

C.D. 103

Références cadastrales

2018 D 393

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1826;1847

Description historique

Au début du XIXe siècle, Largentière qui devait s'équiper d'un hôpital et d'un palais de justice, se trouva confronté à des problèmes financiers. Le palais de justice-prison qui était initialement situé dans le château déménagea après de très nombreux épisodes dans le nouveau palais de justice de 1847. Cependant, il fut nécessaire de faire intervenir plusieurs acteurs dont l'architecte Louis-Pierre Baltard qui réalisa les premiers plans viables de ce bâtiment. Malheureusement, les enveloppes financières régulièrement insuffisantes ou sous-évaluées retardèrent les travaux et Baltard ne vit pas l'achèvement des travaux. L'ingénieur Weil, puis l'architecte Chevillet, achevèrent les travaux du palais de justice qui fut quelque peu modifié par rapport aux plans initiaux de Baltard. Le bâtiment fonctionna officiellement comme prison jusqu'en 1926, puis le palais de justice fermera ses portes en 2010.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille ; moellon de grès local ; mortier de chaux

Commentaire descriptif de l'édifice

Le palais de justice est installé sur un promontoire rocheux dominant la rivière la Ligne et faisant face à l'ancien bourg de Largentière, son positionnement répond au château qui se trouve installé de l'autre côté, au coeur de l'ancien village. Sa façade néo-classique répond à la mode qui s'est développée durant la première moitié du XIXe siècle, de mimer les canons des temples antiques pour les édifices publics et les palais de justice en particulier. Les bureaux des membres du palais, la salle des pas perdus et la grande salle d'audience avec ses galeries latérales forment la façade et le coeur du bâtiment aux niveaux supérieurs. Les niveaux inférieurs et la partie nord étant réservés à la prison. Bien que moins prestigieuse de par sa destination, la partie carcérale conserve tous les attributs et aménagements prévus initialement.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2018/06/08 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le palais de justice et la prison de Largentière en totalité, ainsi que la parcelle sur laquelle ils se trouvent, ainsi que le jardin et la place des Récollets (non cadastré) bordant le chemin départemental n°103 et situés à Largentière, sur la parcelle n°393 figurant au cadastre section D : inscription par arrêté du 8 juin 2018.

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2018

Date de rédaction de la notice

2018

Cadre de l'étude

recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection