Immeuble dit Villa Juturne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Immeuble

Titre courant

Immeuble dit Villa Juturne

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-Maritimes (06) ; Beausoleil ; 22 avenue du Général-de-Gaulle

Adresse de l'édifice

Général-de-Gaulle (avenue du) 22

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1913;1914

Auteur de l'édifice

Rogolini, Patrizio (peintre)

Description historique

En 1913-1914, dans le quartier de Carnier en cours d'aménagement, Patrizio Rogolini entreprit la construction d'un immeuble de rapport dans lequel il réservait le rez-de-chaussée pour loger sa famille. L'immeuble reçut l'appellation de Juturne, du nom de la nymphe dont Rogolini avait baptisé sa fille. Il en donna vraisemblablement les plans et confia la construction à Jean-Baptiste Sovera, entrepreneur local.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon

Commentaire descriptif de l'édifice

Avec ses cinq étages sur un rez-de-chaussée établi lui-même au dessus de deux étages de soubassement, l'édifice présentait un gabarit hors-norme lors de sa construction. Le programme aussi était novateur : au dessus d'un appartement familiale confortable,vingt logements locatifs au plan identique soigneusement ornés et meublés à destination de la clientèle des hivernants. Les décors auraient été réalisés en plusieurs étapes : celui des façades et de la cage d'escalier autour de 1917-1920 ; ceux des appartements autour de 1928, date porté sur le décor d'une chambre dans l'appartement du rez-de-chaussée et au revers d'un élément de staff déposé. Si dans les étages les décors relevaient d'une peinture ornementale à la mode du temps, pour l'essentiel des motifs floraux stylisés globalement limités aux plafonds et aux frises, l'appartement du rez-de-chaussée et les parties communes de l'immeuble se caractérisaient par un décor peint omniprésent. ; dans quelques une des pièces furent en outre exécutés de riches plafonds en carton et staffs dans des styles historicistes. Peinture et sculpture empruntaient en effet aux répertoires et aux styles les plus divers : la mythologie classique, l'art gothique, les Renaissance française et italienne, l'art baroque, le courant symboliste, l'art ornemental du début du XXe siècle.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2018/02/26 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les parties suivantes de l’immeuble dénommé Villa Juturne : les façades et les toitures ; l’ensemble des parties communes (vestibule d’entrée, cage d’escalier et dégagements attenants aux différents niveaux) ; en totalité, l’appartement sud du rez-de-chaussée dans périmètre d’origine ; l’appartement ayant conservé son décor au troisième étage ; situées 22 avenue du Général-de -aulle à Beausoleil, anciennement cadastrées section D numéro 104p et figurant au cadastre rénové sur la parcelle AE n°201, telles que délimitées par un liseré rouge sur les plans annexés : inscription par arrêté du 26 février 2018.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/6
Villa Juturne – Vue d’ensemble
Villa Juturne – Vue d’ensemble
Voir la notice image