Chapelle Sainte-Tulle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Titre courant

Chapelle Sainte-Tulle

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Sainte-Tulle

Références cadastrales

C 5

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 11e siècle 12e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

17e siècle ; 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1862

Description historique

Cette chapelle de romérage apparaît comme l'un des rares exemples de chapelle rurale à crypte médiévale d'une telle importance en Provence. L'église est construite sur un espace vierge de construction antérieure. Cette chapelle, rattachée à un prieuré fondé au début du 12e siècle par l'abbaye Saint-André de Villeneuve, était située sur une route menant d'Aix à Manosque. Sa fondation était liée à la dévotion de sainte Tulle qui donna lieu à un pèlerinage encore attesté au début du 18e siècle, ce qui explique la surface et le plan de la crypte. La chapelle a subi de profonds remaniements fin 14e siècle-début 15e siècle, et fin 16e-17e siècle. La crypte conserve un état assez proche de sa disposition primitive, excepté les accès d'origine. Fin 11e-début 12e siècle, une nef plus longue était prolongée par une abside dans oeuvre, la travée droite du choeur ouvrant sur deux chapelles abritant chacune un escalier desservant, au sud et au nord, les salles 1 et 3 de la crypte. Fin 14e-début 15e siècle, la salle 3 de la crypte est allongée vers l'ouest avec suppression de l'escalier nord, un seul accès demeurant au sud. Les chapelles sont prolongées vers l'ouest. Fin 16e-début 17e siècle, les murs gouttereaux sont reconstruits avec suppression de la communication de la travée droite du chœur et raccourcissement de la nef, voûtée d'arêtes. Les chapelles perdent leur finalité cultuelle, séparées de la nef. Au début du 19e siècle, les ailes sont abattues. Les caractéristiques architecturales de la crypte apparaissent comme volontairement archaïques, sous la forme d'une évocation des sanctuaires paléochrétiens, datable de la fin du 11e siècle.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2011/02/23 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La chapelle en totalité, y compris sa crypte, et le sol de la parcelle C 5 : inscription par arrêté du 23 février 2011

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2011

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection