POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Eglise Saint-Symphorien

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De catholiques

Titre courant

Eglise Saint-Symphorien

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Illiat

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Références cadastrales

A 635

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle ; 19e siècle

Description historique

Un petit autel paléochrétien des Ve-VIe siècle, découvert en 1981, portant l'inscription "Procolus in Christi nomine presbyter voto suo Fecit" prouve que l'église, qui s'élève sur une motte féodale, remonte à une origine très ancienne. Elle relevait de la présentation de l'archevêque de Lyon. Cependant, dans son état actuel, elle n'est pas antérieure au XIIe siècle. A la fin du XVIIIe siècle, elle subit quelques modifications minimes, tels le lambrissage de la charpente, jusqu'alors apparente, ou la suppression du banc en maçonnerie sur le pourtour de la nef. Mais c'est surtout au XIXe siècle que les transformation eurent lieu avec la construction des chapelles latérales formant transept (1836) et l'allongement de la nef avec l'édification d'un clocher sur la nouvelle façade. La double rampe d'escalier qui permet d'accéder au portail a été encore ajoutée en 1876.Ces ajouts ont entrainer la destruction du portail roman, deux autels à l'entrée du chœur dédiés à Notre-Dame-de-Pitié et à gauche Saint-Pancrace appartenant aux seigneurs de la Poype de Lurcy.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est attestée depuis le 10e siècle. De plan en croix latine, les parties les plus anciennes (12e siècle) sont situées dans l'abside, le transept et la nef. D'importants travaux de modification ont lieu au 19e siècle, menés par l'architecte Bossan. L'intérieur de la nef est refait en style néo-roman ; le clocher est entièrement remonté en style néo-byzantin. L'abside conserve des peintures murales du 12e siècle, représentant Saint-Marc, les saintes femmes au tombeau et Saint-Pierre. Ces peintures sont parmi les plus anciennes découvertes dans le département.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2008/04/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'église en totalité, dont en particulier ses peintures murales du 12e siècle, ainsi que la parcelle sur laquelle elle se trouve (cad. A 635, lieudit Le Bourg) : inscription par arrêté du 9 avril 2008

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM01001451 ; PM01001452 ; PM01001454 ; PM01001453

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2008

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/40