Château de Machuraz

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de Machuraz

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Vieu

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Lieu-dit

Clos de Machuraz

Références cadastrales

A 1541, 1542, 1546 à 1549, 1551

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

Rostagnat Paul (architecte)

Description historique

Le domaine viticole est mentionné dès 1183, comme propriété de Cisterciens dont le patrimoine s'enrichit jusqu'au 13e siècle. L'exploitation de la vigne se poursuit jusqu'au 18e siècle. En 1789, le domaine est incendié, et les tours du château rasées. A partir de 1809, le château passe entre les mains de propriétaires civils. En 1875, d'importants travaux sont entrepris ; les écuries, le portail et la maison de gardien construits. De 1882 à 1889, l'architecte Paul Rostagnat travaille sur l'édifice. Le bâtiment s'élève sur deux niveaux surélevés plus les combles. Les trois terrasses sud sont desservies, depuis le parc, par des escaliers à volées doubles. Un fronton pignon couronne la façade sud. Une horloge et un clocheton dominent le toit. La façade nord a été restauré dans le style neo-gothique, en utilisant l'ancienne tour ronde ainsi que certains éléments antérieurs. Une galerie ornée de gargouilles relie la tour Est au centre du bâtiment principal. Les tours rasées à la Révolution ont été reconstruites, également en style neo-gothique, avec mâchicoulis. A l'intérieur, les modifications correspondent aux goûts du 19e siècle. Les escaliers furent refaits ou créés. Un grand couloir dessert les chambres. Un escalier en bois, à l'est et dans la tour ouest, permet aux domestiques de ne pas croiser les maîtres. Des boiseries agrémentent les pièces. L'ancienne chapelle, aménagée dans le style néo-gothique, conserve vitraux, sculptures et tapisseries. Les caves sont voûtées d'arêtes. A l'extérieur, le portail d'honneur est doublé d'un second portail monumental desservant la ferme et les communs. Les écuries prolongent les communs dans la partie nord. Une terrasse surmonte une fabrique qui abrite une fontaine, reliant le parc à l'entrée du château par deux escaliers tournants. Le cellier abrite encore un pressoir et des tonneaux. Au nord-est, le potager est installé sur trois terrasses.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie, vitrail, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2006/11/06 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'ensemble du domaine et le château en totalité, les portails, les communs, les écuries, le cellier, l'escalier nord et sa fontaine, la maison, le potager, la grille du parc (cad. A 1541, 1542, 1546 à 1549, 1551) : inscription par arrêté du 6 novembre 2006

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Communs,écurie,cellier,escalier,fontaine,portail,maison,grille,jardin potager

Référence aux objets conservés

PM01000537

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2006

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection