Maison de Sérusier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De peintre

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Lieu de mémoire

Titre courant

Maison de Sérusier

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Châteauneuf-du-Faou ; 27 rue Paul-Sérusier

Adresse de l'édifice

Paul-Sérusier (rue) 27

Références cadastrales

AD 318

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1906

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Sérusier Paul (habitant célèbre)

Description historique

Paul Sérusier (1864-1927) , né à Paris et formé à l'Académie Julian, fit dès 1888 la découverte de la Bretagne où il effectua de nombreux séjours, d'abord à Pont-Aven, puis au Pouldu. C'est là qu'il rencontra Gauguin et les différents peintres que l'on regroupe sous le nom de groupe ou Ecole de Pont-Aven. Sérusier en fut l'un des membres déterminants, le théoricien en quelque sorte, après la célèbre leçon du Talisman que lui donna Gauguin ; il fut également, à la même époque, l'un des fondateurs du mouvement Nabi. Après 1891, Sérusier s'éloigna un peu, picturalement et géographiquement, du groupe de Pont-Aven, tout en restant fidèle à la Bretagne, qui demeura sa principale source d'inspiration. Il s'y installa définitivement en 1906, quand il fit construire sa maison de Châteauneuf-du-Faou. L'édifice ne vaut pas par sa qualité architecturale : il s'agit d'une grande maison sans caractère, dans la tradition de l'architecture villageoise du 19e siècle. Son intérêt réside dans son décor, principalement le décor peint directement sur le plâtre par Sérusier, en 1912, qui orne le couloir du 1er étage et la cage d'escalier. Cette longue frise, large d'un mètre et longue de 17 mètres, est composée de 26 panneaux carrés à décor figuratif, reliés par des bandes à caractère géométrique. Ces panneaux présentent des motifs cosmiques (les douze signes du Zodiaque, le soleil, des planètes) , religieux, géométriques, et quelques natures mortes. Le sujet comme le style de ces peintures sont bien représentatifs des tendances symbolistes de Sérusier et des recherches sur les canons universels de la peinture qu'il mèna au cours de ces années, inspiré par les théories du père Désidérius Lenz. Ce décor était complété par une série de toiles ornant les chambres, aujourd'hui éparpillées dans différentes collections, et par deux cheminées à décor figuratif, toujours en place. Longue frise de 17 mètres composée de 26 panneaux décorés de motifs cosmiques et religieux.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1995/11/21 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Maison (cad. AD 318) : inscription par arrêté du 21 novembre 1995

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

Maison d'homme célèbre, lieu de mémoire

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1995

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Maison de Sérusier, façade sur jardin, vue partielle
Maison de Sérusier, façade sur jardin, vue partielle
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image