Château de la Montagne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de la Montagne

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Nièvre (58) ; Saint-Honoré-les-Bains

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Références cadastrales

1995 D 1 à3, 5 à 10, 101 à 106, 108 à 112, 114 à 125, 262, 345 à 361

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1776, 1847

Description historique

Château édifié vers 1776 par l'architecte Caristie. L'extrémité d'une aile est occupée par une chapelle de plan carré. Au 19e siècle, un des propriétaires, le marquis Théodore d'Espeuilles crée une importante poterie sur la propriété et fait intervenir l'architecte Duban qui réalise un ensemble complet dans les années 1839-1840 : escalier d'honneur, grand salon, salle à manger, bibliothèque (décor caractéristique de l'époque Napoléon III) , ainsi qu'une serre-jardin (aujourd'hui disparue). La poterie, fondée en 1847, a fonctionné jusqu'en 1920 et fabriquait des plats et vases rustiques à la manière de Bernard Palissy.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Décor intérieur caractéristique de l'époque Napoléon III.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail, menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement, classé MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1995/03/20 : inscrit MH partiellement ; 1997/07/17 : classé MH ; 2002/10/14 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le château, les communs, les bâtiments de la régie, le chenil, le pigeonnier, les écuries, la ferme, la maison du cocher, les mousseaux, la maison du jardin, le fruitier, l'orangerie (cad. D 101, 102, 110 à 112, 116, 121, 122) : inscription par arrêté du 20 mars 1995 - L'ancienne poterie (cad. D 116) : classement par arrêté du 17 juillet 1997 - Le parc et tous les éléments qu'il contient : les terrasses, les murs, les bassins, la maison de poupée, les parterres et allées d'arbres, les façades et toitures de l'ancien bâtiment de la tuilerie (cad. D 1 à 3, 5 à 10, 101 à 106, 108 à 110, 112, 114 à 120, 123 à 125, 262, 345 à 361) : inscription par arrêté du 14 octobre 2002

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Communs,chenil,pigeonnier,écurie,ferme,maison,orangerie,poterie,décor intérieur,parc,terrasse,bassin,parterre,allée,tuilerie

Référence aux objets conservés

PM58000627

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés : groupe en terre cuite (chasse au sanglier) et son socle orné de bas-reliefs de terre cuite par Pierre-Louis Rouillard, 1841, classé OM 30 07 2003.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Société civile immobilière ; groupement foncier rural ; personne privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1995

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection