Ancienne usine Junkers Flugzeug-und-Motorenwerke A.G.

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de construction aéronautique

Titre courant

Ancienne usine Junkers Flugzeug-und-Motorenwerke A.G.

Localisation

Localisation

Grand Est 67 Strasbourg

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Adresse de l'édifice

Maréchal-Lefebvre (rue du) 33

Références cadastrales

ER 265/62, 266/62

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1941

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Mathis Emile (personnage célèbre), Junkers Hugo (personnage célèbre)

Description historique

Remontant à 1911, l'important site industriel de l'usine d'automobiles d'Emile Mathis, à Strasbourg-Meinau, est réquisitionné dès le début de la Deuxième Guerre mondiale par la firme Junkers, l'un des principaux constructeurs aéronautiques d'Allemagne. Pour la production et la révision de moteurs de bombardiers et d'avions de chasse, deux ensembles de Prüfstand (bancs d'essai) sont construits à partir de 1941, dessinés vraisemblablement par un ingénieur de Junkers au siège de la firme, à Dessau. Le bâtiment I, werk M, le seul achevé, survit aux bombardements de mai et août 1944, et les douze bancs d'essai, chacun comportant deux tours rectangulaires ouvertes, sont utilisés jusqu'en 1951 par l'Arsenal de l'aéronautique, basé à Châtillon-sous-Bagneux (92) , le reste de l'ancienne usine Mathis étant occupé par les automobiles Citroën. Le deuxième ensemble de bancs d'essai, demeuré inachevé, a été démoli, comme les deux tours de refroidissement qui complétaient l'installation. Les bancs d'essai subsistants sont occupés depuis 1978 par une entreprise de location d'engins de travaux publics.

Description

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1993/01/14 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Bâtiment (1) achevé abritant les bancs d'essai et d'entretien de moteurs d'avion (cad. ER 265/62, 266/62) : inscription par arrêté du 14 janvier 1993

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Atelier de réparation

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Conditions d'ouverture au public

Fermé au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1993

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

ARCHIXX