Eglise Sainte-Agathe

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Sainte-Agathe

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Rumilly ; Eglise (place de l')

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

AO 82

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle ; 19e siècle

Description historique

L'église existe depuis le 9e siècle mais a connu des reconstructions successives. L'édifice est endommagé par un tremblement de terre en 1822. De 1823 à 1835, l'architecte Ruphy élabore plusieurs plans de reconstruction, rejetés. En 1830, l'architecte Ernest Melano propose à son tour un plan qui n'est pas retenu. En 1837, la décision est prise de conserver le second plan de Melano. L'église est totalement démolie, à l'exception de la tour de clocher et de la sacristie, puis reconstruite. Le curé de la paroisse demande à ce que la chapelle de Conzié, datant de 1474, soit conservée. L'église néo-classique est consacrée en 1843. En 1853, le conseil de fabrique commande aux peintres Laurend Baud et Alberti les fresques de l'église, ensemble de décors peints en trompe l'oeil. D'importants travaux de réaménagement et de restauration ont lieu dans les années 1970. Un mur est construit dans l'église en 1974 pour séparer le choeur de la nef. L'église est un édifice de plan basilical. La nef et les bas-côtés voûtés en berceau se terminent chacun par une abside en cul de four. La nef est séparée des bas-côtés par une série de colonnes toscanes jumelées. Le cul de four du choeur est orné d'une Sainte Agathe comparaissant devant le consul Quintien entouré de licteurs. L'ensemble des peintures inférieures des nefs et des absides sont recouvertes de décors en trompe l'oeil représentant des statues en pierre dans des niches. Les principaux sujets sont les vertus et les saints. Sur la chapelle nord, l'Espérance, l'Humilité, la Prière et la Chasteté sont représentées sous l'apparence de statues de femmes dans des niches feintes. La Charité, Saint Anthelme, Saint Bernard, Saint Aloys et Saint Antoine figurent de la même manière sur les murs de la chapelle sud. La voûte de la chapelle sud présente l'Assomption de la Vierge et celle de la chapelle nord Saint-François de Sales sur un nuage entouré d'anges. L'arc triomphal est entouré d'écoinçons figurant le jardin des oliviers au nord et la Résurrection au sud. Les piliers de la nef sont surmontés d'écoinçons ornés au nord de trophées évoquant l'Eucharistie, les tables de la Loi et les attributs du pouvoir épiscopal.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2009/07/10:inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'église (cad. AO 82) : inscription par arrêté du 10 juillet 2009

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM74000324 ; PM74000670 ; PM74001525 ; PM74001524 ; PM74001526

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 12-04-1926 (arrêté) annulée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection