Eglise Notre-Dame de l'Assomption

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Notre-Dame de l'Assomption

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Cordon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Lieu-dit

La Frasse

Références cadastrales

A 451

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1781 ; 1785

Description historique

La communauté de Cordon, rattachée à la collégiale de Sallanches, a utilisé la chapelle Notre-Dame du château comme église paroissiale jusqu'au 18e siècle. En 1781, la communauté obtient l'autorisation de construire une église. L'architecte Giovanni Pietro Mathole s'inspire du style de l'église de Saint-Nicolas La Chapelle. La construction dure jusqu'en 1785. Le clocher est construit en 1816. Eglise cruciforme à coupole, composée d'une nef à deux travées, d'un transept à une travée et d'un choeur à chevet droit profond de deux travées. Des peintures murales réalisées en 1787 par Léonard Isler ornent les murs du choeur. Illustration des premiers mystères du Rosaire sur la coupole, des mystères douloureux sur les voûtes de l'avant-choeur et des croisillons, des mystères glorieux dans la nef. Celles du choeur concernent le sacrifice d'Isaac et la Cène. Les quatre évangélistes sont représentés sur les pendentifs de la coupole.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture murale

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2004/03/05 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'église dans son ensemble (cad. A 451) : classement par arrêté du 5 mars 2004

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM74001403 ; PM74001274 ; PM74001959 ; PM74001960 ; PM74001739 ; PM74001276 ; PM74001273 ; PM74001275 ; PM74001958 ; PM74001738 ; PM74001404 ; PM74001737

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 15 02 1974 (église) (arrêté) annulée. Objets mobiliers protégés : fresques et peintures murales de Léonard Isler classées OM 21 01 1974 (abrogé par le classement de 2004) ; ensemble d'objets, lustres, autels et retables, tabernacle et ciboire classé OM 21 01 1974.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection