Ecole Saint-Thomas-d'Aquin (ancien château)

Désignation

Dénomination de l'édifice

École, château

Titre courant

Ecole Saint-Thomas-d'Aquin (ancien château)

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes 69 Oullins

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Adresse de l'édifice

Perron (rue du) 56

Références cadastrales

1978 AP 100, 2010 AP 171

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Description historique

L'école Saint-Thomas d'Aquin, aménagée dans l'ancienne résidence des archevêques de Lyon depuis 1836, fut dotée d'une nouvelle chapelle à l'initiative du peintre Paul Borel. Sa construction fut entreprise en 1861 et le décor achevé en 1888. Le projet fut confié à l'architecte Pierre Bossan, au sculpteur Charles Dufraine, aux peintres Paul Borel et Jacobé Razuret. L'orfèvrerie sera réalisée par las ateliers Armand-Caillat. La chapelle est édifiée selon un plan très simple : nef à vaisseau unique, transept et chevet plat. La polychromie est discrète en façade mais donne toute sa mesure à l'intérieur : colonnes en granit et en porphyre, bases et consoles en pierre blanche, autels et baldaquins polychromes, murs et voûtes peints (symboles lithurgiques, cycle figuratif évoquant la lutte de l'âme contre le Mal et l'Eucharistie dans la nef et des saints personnages dans le transept, motifs végétaux...).

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, ferronnerie, menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1978/12/28 : inscrit MH partiellement ; 1978/12/28 : classé MH ; 2010/03/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le portail d'entrée sur rue ; les deux escaliers à double révolution, l'un sur la cour d'honneur, l'autre avec sa vasque centrale, donnant accès au parc ; les façades et toitures ; le vestibule d'entrée ; l'escalier avec sa rampe en fer forgé et l'oratoire avec ses boiseries, du bâtiment central (ancienne résidence d'été du Cardinal de Tencin, attribuée à Soufflot) ; la façade à arcades sur cour et la toiture correspondante du bâtiment du 19e siècle (cad. AP 100) : inscription par arrêté du 28 décembre 1978 - Le décor peint de la chapelle du 19e siècle (cad. AP 100) : classement par arrêté du 28 décembre 1978 - La chapelle de l'Ecole Saint-Thomas d'Aquin, en totalité, à l'exception des parties classées (cad. AP 171) : inscription par arrêté du 12 mars 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Oratoire,chapelle,portail,escalier,vestibule,élévation,rampe d'appui,toiture,décor intérieur,arcade,vasque

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Association immobilière Saint-Thomas-d'Aquin

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection