POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Couvent des Cordeliers (ancien) (également sur commune de Saint-Nizier-sous-Charlieu)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent

Genre du destinataire

De cordeliers

Titre courant

Couvent des Cordeliers (ancien) (également sur commune de Saint-Nizier-sous-Charlieu)

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Charlieu

Précision sur la localisation

Oeuvre sur plusieurs communes : Saint Nizier Sous Charlieu. Anciennement région de : Rhône-Alpes

Références cadastrales

AP 233

Historique

Description historique

Vers 1280, des frères mineurs s’installent proche du prieuré existant sur un terrain appartenant aux Bénédictins dans la paroisse de Saint-Nizier-sous-Charlieu. Les Franciscains obtiennent l’autorisation de construire un cimetière et un couvent à Charlieu d’après la bulle papale d’Alexandre IV entre 1254 et 1259. La première pierre de l’édifice est posée par l’évêque de Mâcon. Le couvent est construit sur le plateau d’Avaize dans la paroisse de Saint-Denis-de-Cabanne. En parallèle le conflit avec les Bénédictins qui a débuté lors de l’installation des Franciscains continue toujours puisque les Bénédictins détruisent les constructions des Franciscains. En 1262 , l’abbé de Cluny est excommunié par l’évêque de Die car ce dernier ne réagit pas aux actes de démolition. Les Franciscains continuent à maintenir leur position à proximité des villes. En 1267 le papa ordonne par une bulle la fin du conflit dans les six mois. Cependant il fallut treize ans pour que le pape Nicolas III ordonne aux bénédictins de laisser les franciscains s’implanter qui peuvent désormais s’installer sur la paroisse de Saint-Nizier-sous-Charlieu appartenant à la paroisse de Charlieu. Le fondateur du couvent serait Jean Mareschal, habitant de Charlieu d’après l’almanach de Lyon. A partir du moment où le couvent s’établit on retrouve peu de documentation. Le couvent subit d’importants dégâts pendant la guerre de Cent Ans, notamment durant les raids mercenaires. Les frères restaurent le couvent à partir de 1368 et jusqu’au XVème siècle. A la révolution le couvent fut vendu comme bien national et les frères chassés du bâtiment. Aujourd’hui il ne reste du bâtiment que le cloître , l’église et la bibliothèque.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; Protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1981/04/23 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Bâtiment dit bibliothèque (cad. AP 233) : inscription par arrêté du 23 avril 1981

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/16