POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Eglise Saint-Laurent

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Laurent

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Arbent

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Références cadastrales

AB 110

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle ; 19e siècle

Auteur de l'édifice

Description historique

C'est dans la deuxième moitié du XVIe siècle que fut construite la première chapelle d'Arbent sous le vocable de Notre-Dame. On trouve dans un texte de l'époque conservé aux archives départementales, la mention d'une Etienne de Bochie qui fait un legs en 1365 à la chapelle nouvellement construite. Au XVe siècle, les châtelains d'Arbent sont les Aleman, et on attribue sans preuve à Louis Aleman (1381-1450) qui fut cardinal et évêque d'Arles la construction de l'église actuelle sur l'emplacement de la chapelle. Il est fort probable tout de même que l'église fut édifiée dans la première moitié du XVe siècle. La première date que l'on trouve dans l'église est celle de 1502, sur le bénitier hexagonal. Il est écrit que ces fonds baptismaux furent offert par Perceval du Planet, Chanoine de Lausanne, premier curé d'Arbent. En 1631, Monseigneur de Marquemont, évêque de Lyon remarque que l'église possède huit chapelles également réparties de chaque côté de la nef. En 1744, un incendie ravage l'église. Après la visite de l'évêque de Saint-Claude en 1762, certains travaux sont entrepris, notamment sur la façade qui menaçait ruine. Au XIXe siècle, des travaux de plus grande importance sont effectués. En 1820-21 un nouveau clocher est érigé. En 1845, de nouvelles stalles sont installées dans le choeur le remplage dans baies du chevet et leurs vitraux sont remplacés en 1857.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église d'une nef de trois travées voûtées d'ogive, une travée de choeur de même couvrement, l'abside étant couverte d'une voûte à cinq pans. Le clocher, construit à partir de 1820, est accolé hors œuvre à la façade sud, dans l'alignement de la façade ouest. Le chevet dont le remplage des baies et des vitraux ont été reconstituées au XIXe siècle est à trois pans, soutenu par des contreforts. Un portail surmonté de larmier en arc brisé perce la façade ouest, ainsi qu'une rose à six lobes. Portail dont l modénature pourrait faire penser qu'il est au moins contemporain de la construction de l'église. La façade nord possède des décors du gotique tardif.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1988/06/07 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise Saint-Laurent (cad. AB 110) : inscription par arrêté du 7 juin 1988

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM01001937 ; PM01001957 ; PM01001934 ; PM01001954 ; PM01001961 ; PM01001941 ; PM01001955 ; PM01001956 ; PM01001930 ; PM01001932 ; PM01001942 ; PM01001960 ; PM01001962 ; PM01001929 ; PM01001936 ; PM01001959 ; PM01001933 ; PM01001935 ; PM01001958 ; PM01001963

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection