Domaine de Tilloloy (également sur commune de Laucourt)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine de Tilloloy (également sur commune de Laucourt)

Localisation

Localisation

Hauts-de-France 80 Tilloloy

Précision sur la localisation

Oeuvre en partie sur la commune : Laucourt. Anciennement région de : Picardie

Références cadastrales

1986 A 25, 49 à 69, D 177 à 179, 188 à 190, 212, 213

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 17e siècle, 3e quart 18e siècle, 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1645, 1751, 1880, 1932

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Belleforière de Soyécourt Maximilien de (maître d'ouvrage), Hinnisdal Henri d'(maître d'ouvrage), Seiglière Louis-Armand (maître d'ouvrage), Andigné marquise d'(maître d'ouvrage), Cendrars Blaise (personnage célèbre)

Description historique

Château construit à partir de 1645 pour Maximilien de Belleforière de Soyécourt par le maître-maçon Blaise Cardon et l'entrepreneur Claude Dobry. De 1751 à 1755, Louis-Armand de Seiglière commande des aménagements intérieurs, attribués à l'architecte Etienne-Louis Boullée. Vers 1830, les parterres à la française sont transformés en parc à l'anglaise. Vers 1880, le château est partiellement restauré par l'architecte Edmond Duthoit. Les communs, datant de 1670, sont restaurés à cette époque. Pendant la Première Guerre mondiale, le château est presque entièrement détruit. L'écrivain Blaise Cendrars, dont le régiment est stationné dans le parc en 1915, laisse des témoignages sur le château en ruines. Après la guerre, il est reconstruit à l'identique, pour Henri, comte d'Hinnisdal et sa fille, la marquise d'Andigné. Ces travaux, qui restituent un château en pierre et brique de style Louis XIII, et qui réutilisent une partie des matériaux anciens sur une charpente en béton armé, sont menés par l'architecte Albert Montant, de 1932 à 1940. Quelques décors antérieurs à 1914 ont été préservés.

Description

Typologie de plan

Jardin régulier

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1994/03/04 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Château ; ensemble des bâtiments des communs et leurs trois portails monumentaux ; ancien portail de l'hôtel parisien d'Hinnisdal remonté dans le parc ; restes de l'ancien parc à la française avec ses allées, ses vases et ses bancs de pierre (cad. Tilloloy D 177 à 179, 188 à 190, 212, 213) ; douves sèches du château et grande allée axiale avec ses bosquets reliant le château au village de Laucourt (cad. Tilloloy A 25, 49 à 69 ; Laucourt C 59 à 64, 66, 77, 88, 89) : classement par arrêté du 4 mars 1994

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Communs,parc,jardin d'agrément,douves,allée,portail

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 16 09 1992 (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Fermé au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

ARCHIXX

1/18
La chapelle du château
La chapelle du château
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image