Citadelle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Citadelle

Titre courant

Citadelle

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Amiens

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Références cadastrales

BV 1, 294

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 14e siècle, 2e quart 16e siècle, 1er quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1390, 1531

Auteur de l'édifice

Errard Jean (architecte)

Description historique

La partie la plus ancienne est la porte Montre-Ecu (1390) , ancien élément de l'enceinte médiévale. Après la paix de Cambrai (1529) , François Ier fit construire devant cette porte un ravelin, lui-même précédé d'une porte avec un arc triomphal (1531). Au début du 17e siècle, la citadelle fut construite par Jean Errard, sur ordre d'Henri IV, après l'investissement de la ville par les Espagnols en mars 1597 et sa reprise par les troupes françaises en 1597. La porte d'entrée au sud ou porte Royale fut construite en 1620 et servit d'entrée à la citadelle jusqu'en 1859. L'ancienne porte Montre-Ecu perdit ses tours et fut arasée au-dessus de ses voûtes pour servir de base à une construction en surplomb, probablement commencée sous Louis XIV et achevée au 19e siècle, le logis des gouverneurs. Peu modifiée par la suite, la citadelle demeure un exemple de ce qu'étaient les fortifications à la fin du 16e et au début du 17e siècle, malgré des dommages, en particulier en 1962 la destruction des deux bastions est pour faire passer une grande route.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1840:classé MH;1978/08/04:inscrit MH;2016/11/07:classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

La porte Montre-Ecu (François Ier) : classement par liste de 1840 - Les parties suivantes de la citadelle : l'ensemble des fortifications subsistantes ; la porte royale ou porte sud ; les façades et les toitures du logis du Gouverneur surmontant la porte Montre-Ecu ; la porte Montre-Ecu (cad. BV 1) : inscription par arrêté du 4 août 1978 - L'ensemble des parties subsistantes du ravelin ou boulevard dit de François Ier ou Montre-Ecu, comprenant notamment : les parties conservées en élévation de part et d'autre de la route d'accès à l'avenue du Général-de-Gaulle ; la porte dite de François Ier et la salle des gardes ou boulangerie contiguë ; les maçonneries conservées sous un talus, ainsi que les maçonneries et la galerie de contre-mine souterraine s'étendant sous la porte de François Ier, sous la boulangerie et sous l'ancienne place d'armes de la citadelle (cad. BV 294) : classement par arrêté du 7 novembre 2016

Nature de l'acte de protection

Liste, arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Logis,porte,élévation

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Porte Montre-Ecu : 18 04 1914 (J.O.). Inscription 24 10 1929 (porte Royale ou porte sud) (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de la défense

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection