Eglise Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Notre-Dame

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté 21 Dijon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (place)

Références cadastrales

2002 BO 490

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 14e siècle, 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1845, 1876

Description historique

La chapelle de l'Assomption a été construite de 1877 à 1882 par l'architecte Edouard Mairet, en style néo-gothique, pour assurer le culte pendant les travaux de restauration et procurer une annexe à l'église Notre-Dame. Elle abrite l'ancien autel majeur de 1684 et l'Assomption de 1694, oeuvres de Jean Dubois, provenant du choeur de l'église Notre-Dame, lors de sa "débaroquisation" pour lui redonner une unité de style. Quatre baies hautes de la chapelle sont garnies de vitraux du 16e siècle provenant de la Sainte Chapelle de Dijon. La sacristie a été construite en style néo-gothique en 1845, par l'architecte Pierre Paul Petit, à partir d'éléments de l'ancien bâtiment du 15e siècle, contre une ancienne sacristie qui fut détruite en 1867 pour dégager l'abside de l'église.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail, sculpture, menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH ; 2002/07/05 : inscrit MH ; 2013/03/04 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'église : classement par liste de 1840 - La chapelle de l'Assomption (à l'exclusion des parties classées) et la sacristie, y compris les couloirs d'accès, la grille de clôture place Notre-Dame, le mur de la rue du Rabot, les sols (cad. BO 490) : inscription par arrêté du 5 juillet 2002 - Les parties suivantes de la chapelle de l'Assomption : le maître-autel, les lambris de marbre de l'abside avec leurs murs supports, le groupe sculpté de l'Assomption par Jean Dubois avec son mur support et ses deux anges adorateurs, les deux panneaux en bas-reliefs représentant l'Annonciation et la Visitation, par Jean Dubois, avec leurs murs supports, et les cinq vitraux des 15e et 16e siècles, dont quatre proviennent de la Sainte-Chapelle de Dijon , le cinquième du transept sud de l'église Notre-Dame de Dijon (cad. BO 490) : classement par arrêté du 4 mars 2013

Nature de l'acte de protection

Liste, arrêté

Précisions sur les élements protégés

Chapelle,sacristie,,clôture,autel

Référence aux objects conservés dans l'édifice

PM21004894, PM21004896, PM21004895, PM21004899, PM21004897, PM21004898, PM21004900

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Eglise : 18 04 1914 (J.O.). Objets mobiliers protégés : cinq vitraux des 15e et 16e siècles, bas-reliefs de l'Annonciation et de la Visitation, groupe sculpté de l'Assomption de la Vierge classés OM 01 08 1902 (arrêté abrogé par le classement au titre des immeubles de 2013) ; statue d'anges adorateurs classées OM 01 12 1913..

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Conditions d'ouverture au public

Utilisation cultuelle

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection