Ancienne abbaye Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Titre courant

Ancienne abbaye Saint-Martin

Localisation

Localisation

Normandie ; Orne (61) ; Sées

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Basse-Normandie

Références cadastrales

AB 121 à 131

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle ; 4e quart 17e siècle

Description historique

Abbaye fondée au 6e siècle par des moines bénédictins de l'abbaye de Saint-Evroult. De ce premier monastère, détruit par les invasions normandes, ne subsiste rien. L'abbaye renaît au 11e siècle, à la faveur de la réforme monastique. De l'église romane, terminée vers cette époque, subsistent une baie en plein cintre et une série d'arcatures à l'étage. Au 13e siècle, l'abbaye est à son apogée. Saint-Louis y séjourne en 1256 et lui remet des terres. En 1359, Les Anglais s'y réfugient. Assaillie et prise par Du Guesclin, l'abbaye est mutilée. En 1562, elle est pillée par les bandes de l'Amiral Coligny. Gabriel de Montgommery, converti au protestantisme, incendie les lieux : le couvent, la nef et le clocher sont détruits. Avec la réforme catholique, l'abbaye connaît une seconde résurrection. En 1636, la réforme de Saint-Maur y est introduite. A cette époque est construit l'édifice actuel. A cette période fait suite la décadence religieuse du 18e siècle. A la Révolution, Richard Lenoir y installe sa filature. Au milieu du 19e siècle, après la faillite de la filature, l'évêque de Sées y installe le séminaire diocésain. L'église du 11e siècle est alors remplacée par l'actuelle, de style néo-Renaissance.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1968/07/05 : classé MH ; 1968/07/05 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures du corps de bâtiment principal avec ses deux pavillons, du logis de l'abbé et de la porterie ; grand escalier intérieur du bâtiment principal (cage et rampe comprises) ; vestiges romans (baie et arcatures) situés à l'intérieur du bâtiment principal (cad. AB 121) : classement par arrêté du 5 juillet 1968 ; Ensemble du jardin (cad. AB 121 à 131) : inscription par arrêté du 5 juillet 1968

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/4