Abbaye de la Lucerne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Titre courant

Abbaye de la Lucerne

Localisation

Localisation

Normandie ; Manche (50) ; La Lucerne-d'Outremer

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Basse-Normandie

Lieu-dit

L'Abbaye

Références cadastrales

680p, 681p, A 432p, 447, ZA 2, 3, 5

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Thar

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 15e siècle, 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1164

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Gallien Louis-Julien (commanditaire)

Description historique

Le moulin de l'abbaye, reconstruit vers 1837 et doté de quatre roues hydrauliques de dessus pour la production de farine de froment, orge et sarrasin, se rattache aux premières donations d'une des grandes abbayes normandes fondée en 1143. Sa reconstruction au 19e siècle se fit à l'aide des pierres des bâtiments abbatiaux et du dortoir. Le moulin cessa toute activité vers 1945. L'abbaye elle-même servit de filature de coton, exemple typique des premiers besoins de la révolution industrielle, en quête de bâtiments et d'espace. Les aménagements ont été étudiés par des fouilles engagées en 1985. Etablie en 1794 par Louis-Julien Gallien, acquéreur des lieux en 1791, cette filature fut installée dans l'église abbatiale du 12e siècle (1164 à 1178) désaffectée. Des pierres de la nef, de la galerie claustrale et des chapelles, servirent à l'aménagement, entre 1799 et 1802, d'un système hydraulique avec bassin de retenue, canal d'amenée (long de 1, 8 km) , aqueduc et canal de fuite. Employant principalement des enfants, cette usine fut mise en faillite de 1808, époque à laquelle oeuvraient 20 bobinoirs, 12 cardes, 3 laminoirs, 7 boudinoirs ou métiers à lanterne et 19 métiers continus. L'activité se poursuivit jusqu'en 1834 et laissa la place à une marbrerie. Depuis la guerre, l'abbaye a fait l'objet d'un effort permanent et méthodique de restauration.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, menuiserie

État de conservation (normalisé)

Vestiges, désaffecté

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1928/02/28 : classé MH ; 1959/09/30 : classé MH ; 1964/02/29 : classé MH ; 1986/11/06 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Vestiges comprenant l'église (choeur, ailes Nord et Sud du transept, croisée avec tour-lanterne, reste de la nef et bas-côté sud, façade Ouest) ; restes du cloître dénommés Les Voûtes (jusqu'à leur jonction avec l'aile Sud du transept) et les arcatures du lavatorium avec les deux piles qui le délimitent et la jonction du cloître avec le bas-côté Sud de l'église ; porte et fenêtre du mur Nord du prieuré ; aumônerie du 15e siècle (entrée de l'ancienne abbaye) ; entrée du 18e siècle avec ses piliers, sa grille, le perron décoré d'une niche et les deux escaliers à la suite ; aqueduc : classement par arrêté du 28 février 1928 ; Sol sur lequel l'église abbatiale a été construite avec les substructions qu'il renferme ; bâtiments Sud du cloître (parties subsistantes des celliers, du réfectoire et des anciennes cuisines) ; bâtiment Ouest du cloître, sol du cloître avec les substructions qu'il renferme (galeries et aire, y compris le sol sur lequel des bâtiments étaient construits àl'Est et au Sud) ; ruines du colombier ; deux gisants du 12e siècle déposés dans le choeur de l'église abbatiale (cad. 680p, 681p) : classement par arrêté du 30 septembre 1959 ; Façades et toitures du corps du bâtiment central, des bâtiments des communs et de la buanderie ; le miroir d'eau ; les lambris de la salle à manger et du salon, la cheminée de la chambre de l'abbé, les boiseries et mangeoires de l'écurie (du logis abbatial) (cad. A 432p, 447) : classement par arrêté du 29 février 1964 ; Façades et toitures des deux granges à dîmes du 17e siècle, du bâtiment de ferme proprement dit (comprenant anciennement maison d'habitation, écurie, étable et pressoir) et du moulin ; la maison des cygnes (cad. ZA 2, 3, 5) : inscription par arrêté du 6 novembre 1986

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Cloître,aqueduc,église,colombier,cellier,miroir d'eau,logis abbatial,communs,écurie,maison,grange aux dîmes,ferme,étable,pressoir,moulin,choeur,transept,tour lanterne,nef,collatéral,pilier,porte,fenêtre,niche,escalier,réfectoire,cuisine,galerie,cheminée,élévation,clôture,arcade,statue,toiture,décor intérieur,mangeoire

Référence aux objets conservés

PM50000603, PM50000606, PM50000609, PM50000604, PM50000612, PM50000615, PM50000608, PM50000618, PM50000607, PM50000611, PM50000605, PM50000614, PM50000610, PM50000613, PM50000616, PM50001492, PM50001535, PM50001470, PM50001485, PM50001482, PM50001534, PM50001483, PM50001484, PM50001537, PM50001488, PM50001481, PM50001489, PM50001490, PM50001530, PM50001486, PM50001531, PM50001536, PM50001469, PM50001491, PM50001529, PM50001487, PM50001500, PM50001547, PM50001569

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/68
Vue d'ensemble prise au sud
Vue d'ensemble prise au sud
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN
Voir la notice image