Corderie de l'Arsenal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Corderie

Titre courant

Corderie de l'Arsenal

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente-Maritime (17) ; Rochefort ; rue Jean-Baptiste Audebert

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Adresse de l'édifice

Jean-Baptiste Audebert (rue)

Références cadastrales

C 69 à 71

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1670

Description historique

Colbert choisit Rochefort pour y fonder un arsenal destiné à armer les bateaux construits à Brest, en raison de sa situation géographique privilégiée. En effet, protégée par les forts des îles voisines et à l'abri dans les terres, celle-ci répond exactement aux contraintes de sûreté exigées par un tel établissement. L'ambitieux projet prévoit tous les bâtiments nécessaires pour la construction, le gréement et l'armement d'un navire, depuis les entrepôts de matières premières, la corderie, la forge, la fonderie de canons, la fosse aux mâts, la forme de radoub, les magasins à vivres jusqu'aux logements des personnels. Le premier atelier mis en service en 1670 est la corderie, édifiée sur les plans de l'architecte François Blondel ; elle est destinée à la confection de câbles et de toiles à voiles à partir de chanvre. La conception de ce bâtiment, tout en étant fonctionnelle, répond de façon parfaite à l'esthétique classique. Sa construction est une gageure en raison d'un sous-sol marécageux qui contraint à la fonder sur un radeau de poutres de chêne. Sa longueur exceptionnelle de 370 m, sans aucun mur de refend, est adaptée à la fabrication de cordages de 195 m de long. Délaissée après l'incendie qui la ravage en 1944, elle est restaurée afin d'accueillir plusieurs services publics.

Description

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1967/10/10 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Corderie de l'Arsenal (ancienne), y compris ses bâtiments annexes : château d'eau, fontaine, corps de garde (cad. C 69 à 71) : classement par arrêté du 10 octobre 1967

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de la défense

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/6
vue générale des façades sud et est
vue générale des façades sud et est
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image