Château d'Ardenne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château d'Ardenne

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente (16) ; Moulidars

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Références cadastrales

D 364, 365

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Description historique

Au Moyen Age, Ardenne possédait deux châteaux : le plus ancien (10e siècle), qui s'appelait la Cour de Moulidars, est aujourd'hui détruit. Le château d'Ardenne, dont l'existence n'est attestée qu'à partir du 12e siècle, dépendait de l'abbaye de Saint-Cybard d'Angoulême. Le château primitif ne comprenait que la tour occidentale, le tout entouré de fossés. L'édifice de plan rectangulaire, dont la construction s'étend du 12e au 18e siècle, présente deux conceptions différentes de la demeure seigneuriale telle qu'elle a pu évoluer au cours des siècles. La façade nord, cantonnée de deux tours, a conservé l'aspect médiéval des manoirs fortifiés élevés dans cette région jusqu'à la fin du 16e siècle. Du côté sud se trouve une large composition classique ordonnancée de façon symétrique de part et d'autre de la porte d'entrée. Elle donne sur une terrasse cernée d'une balustre de pierre. Des deux tours nord, la plus ancienne est celle de l'ouest, seul vestige du premier château construit peu après 1117. Au 19e siècle, elle a perdu sa couverture en poivrière et son couronnement de merlons et créneaux. Elle conserve une partie de son dispositif intérieur : escalier à vis, coussièges... Au 16e siècle, elle fut surhaussée d'un parapet orné de trèfles. A cette époque fut construite la tour est. Les deux édifices furent reliés par un corps de logis. La façade nord a perdu son caractère primitif au 18e siècle, lorsque d'importantes restaurations furent entreprises à partir de 1784. L'ensemble fut surmonté d'un niveau et couronné sur les faces est, ouest et sud d'une italienne dans le goût de l'époque. La terrasse et les deux niveaux inférieurs de la façade sud remontent au 17e siècle. A cette époque, le château prend une allure classique et se développe vers le sud. L'architecte chargé des travaux a conservé la façade nord de l'ancienne construction et conçut, à partir des deux tours, un plan d'agrandissement qui les inserre dans un nouveau bâtiment.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1978/12/29 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures ; la grande terrasse Sud avec sa balustrade ; le grand escalier avec sa rampe en fer forgé ; l'escalier à vis de la tour Nord-Ouest (cad. D 364, 365) : inscription par arrêté du 29 décembre 1978

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Terrasse,escalier,tour,élévation,rampe d'appui,toiture,garde-corps

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Fermé au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection