Château de l'Oisellerie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Destination actuelle de l'édifice

Lycée agricole

Titre courant

Château de l'Oisellerie

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente (16) ; La Couronne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Références cadastrales

AH 115, 156

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Description historique

Avant 1400 existait une oisellerie ou fauconnerie à l'emplacement où fut construit le château au milieu du 15e siècle, dépendance de l'abbaye Notre-Dame de la Couronne. En 1902, le château devint un établissement d'enseignement et de formation agricoles. Les bâtiments subsistant sont deux ailes en équerre bordant, au nord et à l'ouest, une grande cour dont l'accès se fait par une poterne ornée de créneaux. Sur les deux autres côtés se tenaient les écuries, magasins, cellier et basse-cour. L'emprise du jardin, cerné de murs en moellon percés de portails à pilastres sommés d'acrotères à l'ouest, au nord et au sud, s'étend sur deux parcelles du cadastre de plan vaguement rectangulaire formant une pointe au nord-est. Ce jardin est divisé en deux parties distinctes par une allée transversale est-ouest jusqu'au mur de clôture. A droite se trouve le jardin d'agrément avec ses pièces d'eau ; à gauche, le jardin utilitaire avec son pigeonnier. Cette allée bordée d'arbres à l'ouest, forme terrasse le long de l'aile nord. Un fossé la borde alors dans le jardin en contrebas, formant retour d'équerre aux deux extrémités. Ce fossé est enjambé par deux escaliers qui permettaient d'accéder au jardin. Cette partie est encore agrémentée d'une fontaine, d'un bassin bordé d'un lavoir et du cadran solaire. Ces pièces sont mentionnées au 17e siècle. La partie gauche de l'allée conserve les restes du pigeonnier à fût rond. Des serres tubulaires amovibles remplissent cet espace.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1911/07/08 : classé MH ; 1992/10/23 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le château : classement par arrêté du 8 juillet 1911 - Les parcelles du jardin ainsi que les éléments achitecturaux qui composent ce jardin : les murs de clôture, portails, pigeonnier, terrasse, fossés, fontaine, puits, bassin, etc. . . (cad. AH 115, 156) : inscription par arrêté du 23 octobre 1992

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Jardin,pigeonnier,terrasse,fossé,fontaine,puits,bassin,clôture,portail

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété du conseil général

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/67
Château de l'Oisellerie : Ensemble est, vue générale
Château de l'Oisellerie : Ensemble est, vue générale
© Ministère de la Culture (France), Direction Régionale des Affaires Culturelles de Nouvelle Aquitaine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image