Remparts

Désignation

Dénomination de l'édifice

Enceinte

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Rempart

Titre courant

Remparts

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente (16) ; Angoulême

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Références cadastrales

Non cadastré, domaine public

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e siècle, 13e siècle

Description historique

La première enceinte établie sur la crête rocheuse est encore visible au nord, près du marché couvert, situé à l'emplacement même qu'occupait l'ancien château qui protégeait la ville. Partant de ce point, le rempart suivait la falaise vers l'ouest puis se retournait au sud. Le mur de ce rempart fut construit par assises de pierre de taille, de grandes dimensions, posées à joints vifs sans mortier. Ce rempart était constitué par deux parements formant pratiquement deux murs entre lesquels avaient été entassés des débris de pierres moulurées, de fûts de colonnes, de bas-reliefs, de chapiteaux et de statues provenant de la destruction de constructions antérieures. Le parement de cette première enceinte, qui pourrait remonter au 4e siècle, laisse apparaître, à la partie supérieure des pierres, les trous ayant servi à les monter et à les mettre en place. Il subsiste en outre les restes de deux tours carrées, situées près de l'entrée du jardin public, sans doute bâties au 11e siècle pour flanquer la courtine. Au pied du marché couvert se trouvent également, dérasées, trois tours demi-cylindriques qui protégeaient les abords du château primitif. Cette première enceinte fut complétée, à la fin du 12e siècle, par une suite de remparts disposés pour envelopper le château neuf et défendre la partie orientale de la ville. Les parties subsistantes de ce dispositif laissent voir les restes de trois tours demi-cylindriques qui flanquaient ce rempart. A la fin du 13e siècle, l'importance du faubourg Saint-Martial fut jugée assez grande pour justifier sa protection. On construisit une suite de courtines et de tours demi-cylindriques qui englobaient, dans leur tracé, le champs de Mars actuel pour rejoindre l'emplacement de l'ancien château. Cette enceinte a disparu presque complètement, hormis quelques restes de courtines et de tours percées de meutrières à canons.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1958/12/18 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Remparts (y compris les tours) (cad. non cadastré ; domaine public) : inscription par arrêté du 18 décembre 1958

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Site archéologique

Intérêt de l'édifice

Site archéologique

Observations concernant la protection de l'édifice

Site archéologique : 16 015 23 AH ; Inscription 04 03 1925 (arrêté) (remparts) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/8
Ville et rempart Desaix, couple en bas à droite
Ville et rempart Desaix, couple en bas à droite
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN
Voir la notice image