Eglise du chapître

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise du chapître

Localisation

Localisation

Occitanie ; Pyrénées-Orientales (66) ; Saint-Paul-de-Fenouillet

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

B 302

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle, 17e siècle

Description historique

Dépendant en 906 du monastère bénédictin de Joucou, l'église fut érigée en collégiale par Jean XXII et le chapitre fut fondé en 1317. Vendu comme bien national à la Révolution, le chapitre a été morcelé, les cours et le cloître transformés en jardins ou bâtis. L'église est un édifice du 14e siècle à nef unique bordée de chapelles latérales et choeur à abside pentagonale ce qui le range, du point de vue de sa structure, parmi les églises de type gothique méridional. Deux chapelles latérales s'ouvraient autrefois sur la travée de choeur. L'abside était éclairée à l'origine par quatre baies à remplage flamboyant. Le choeur, comme l'ensemble de l'édifice, a reçu au 17e siècle un riche décor de gypseries appliqué sur les nervures des voûtains, l'arc triomphal, la naissance de la voûte en plein cintre, le soubassement. Loin de dissimuler le caractère gothique de l'édifice, le décor en souligne la structure tout en la mettant au goût du jour. Le médaillon placé dans l'axe du choeur devait contenir l'image de Dieu le Père, certainement bûchée à la Révolution. Ce médaillon est encadré par deux anges traités en cariatides engainées et surmontait autrefois le retable baroque dont seuls deux fragments de colonnes torses sont restés en place. La nef a été séparée du choeur par un mur au 19e. Son volume et celui des chapelles latérales ont été modifiés à des fins de logement. Une corniche empruntant son répertoire ornemental à l'ordre ionique couronne les murs gouttereaux. Le chevet est surélevé, au-dessus du niveau de la toiture du choeur, en forme de tour heptagonale formant une terrasse supportant le clocher. A l'est, un renforcement rectangulaire supporte une horloge. Le clocher est décoré de piliers à refends encadrant de larges baies campanaires. De même que chacun des angles de la terrasse est marqué par une pyramide de pierre portant une boule, chaque pilier du clocher est surmonté par une boule. Le tout est dominé par une coupole ajourée d'oculi ovales.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Gypserie

État de conservation (normalisé)

Désaffecté

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1989/09/25 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise du chapître, y compris son décor de gypseries (cad. B 302) : classement par arrêté du 25 septembre 1989

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Décor intérieur

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Désaffectée ; Abords : site inscrit 03 02 1944 (arrêté)

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscriptions 05 12 1984 et 26 07 1988 (arrêté) annulées

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

66187

1/92
église du chapître
église du chapître
© Monuments Historiques
Voir la notice image