Ancienne église des Carmes

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De frères de Notre-Dame du Mont-Carmel

Titre courant

Ancienne église des Carmes

Localisation

Localisation

Occitanie ; Pyrénées-Orientales (66) ; Perpignan

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1325

Description historique

Les Grands Carmes se sont établis à Perpignan en 1213. Le cloître fut construit de 1333 à 1342. Au milieu du 19e siècle, il a été transporté pierre par pierre, par le baron Alexandre Guiraud, dans le parc du château de Villemartin, près de Limoux (Aude). L'église pourrait remonter au 14e siècle. L'ancien couvent fut transformé en arsenal au 17e siècle, et l'église, coupée par des planchers en bois, devint un dépôt annexé à cet arsenal. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands utilisèrent l'église comme dépôt de pneumatiques. Au moment de la Libération, ils mirent le feu à l'entrepot. L'église est un vaste édifice de type gothique languedocien. Il comporte une nef unique de huit travées, bordée de chapelles et couverte d'une charpente apparente. Il se termine par un chevet polygonal également bordé de chapelles. Le mur qui clôt le chevet est reporté à l'extrémité extérieure des contreforts, en sorte que les sept chapelles qui entourent les sept côtés du polygone du chevet, sont ménagées entre ces contreforts. Il est probable que cette disposition date du 14e siècle. La disposition primitive du 13e siècle, contemporaine de la nef, ne devait pas comporter de chapelles. Sous le chevet se trouve une crypte qui présente tous les caractères du 15e siècle. Le chevet est voûté en briques sur nervures de pierre. Les chapelles latérales, séparées de la nef par des arcs brisés, sont couvertes de voûtes sur croisées d'ogives en briques, avec clefs en pierre sculptées. Le portail en marbre est orné de chapiteaux autour desquels s'enroulent des animaux fantastiques. L'église renfermait autrefois une tribune qui se trouvait au fond de l'édifice et qui se composait d'un plancher de bois établi sur deux arcs en maçonnerie et orné de modillons sculptés et d'incrustations de carreaux décorés.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1906/08/13 : classé MH ; 1913/08/20 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise : classement par arrêté du 13 août 1906 - Portail extérieur, façade Nord, église (sous réserve du maintien des aménagements actuels) : classement par arrêté du 20 août 1913

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Portail,élévation

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Vente par l'Etat (ministère chargé de la culture) à la commune le 11 août 1998

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

66136

1/151
église des Carmes (ancienne)
église des Carmes (ancienne)
© Monuments historiques
Voir la notice image