Ensemble de la promenade du Peyrou

Désignation

Dénomination de l'édifice

Promenade ; arc de triomphe

Titre courant

Ensemble de la promenade du Peyrou

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Montpellier

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

2022 AB224, AC213, AD76, AD110, BX255, KL244, KL595, KL911, KL912, KP6, KR344, KR566, KR574, KR578, KR580, KS59, KS177, KS511, KT356, KT9, KT82 (allée Fragonard), MS4, MY356, MY357, MY476, MY489, MY732, MY734, MY789, MY795, MY796, MY797, MY805, MY806, MY814, MY815, MY818, MY905, TD144, TD145, TE42, TM3, TM7, TN7, TN47 et pour les parties enterrées sous les parcelles relevant du domaine public non cadastrées : rue de la Font-Froide, impasse de la Blanquette, rue de la Lironde, boulevard de la Lironde, route de Ganges (D986), rues André Boulloche, René Etiemble, du Professeur Maximilien Nguyen-Phong, de la Croix de Lavit, Saint-Priest, avenue Ernest Hemingway (D127), avenue des Moulins, D65, rues Jean Bart, Auguste Bérard, de la Goélette, de la Frégate, avenue du Professeur Louis Ravas, rues Edmond Lautard, Paul Rimbaud, Vélasquez, avenue Saint-Clément, rues Croix de las Cazes, de las Sorbes, de Clémentville, avenue de Lodève, boulevard des Arceaux

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle ; 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1753 ; 1766

Description historique

Oeuvre de l'architecte Henry Pitot, l'aqueduc a été construit de 1753 à 1766 pour amener, au point le plus haut de la ville, les eaux de la source Saint-Clément située à neuf kilomètres. L'érection, de 1692 à 1717, de l'arc de triomphe du Peyrou et de la statue de Louis XIV, avait amorcé l'aménagement de ce promontoire. Cet arc est orné de bas-reliefs réalisés par Bertrand. Avant la fin de l'aqueduc, les Etats de Languedoc étaient sollicités de participer à l'embellissement définitif de la place, sur les projets, choisis parmi d'autres, de Jean-Antoine Giral. La place ou promenade du Peyrou, commencée en 1689 par D'Aviler, n'a été achevée qu'en 1785 par Giral et Donnat qui continuèrent le plan d'ensemble adopté. Les études de Pitot pour le tracé de l'aqueduc eurent à résoudre deux difficultés principales : la faible différence de niveau entre les bassins de captage et de réception ; les vallonnements du terrain intermédiaire. Les huit cent quatre-vingt mètres entre le réservoir dit "des Arcades" et le Peyrou constituent la partie monumentale de l'ouvrage, avec deux rangées d'arcades superposées : 53 grands arceaux et cent quatre-vingt trois petits. Chacun des grands arceaux en supporte trois petits et les vingt-quatre petits arceaux restants, du côté du réservoir des Arcades, reposent sur le sol par un mur de soubassement continu. Les grands arceaux ont huit mètres d'ouverture, les petits deux mètres soixante dix-huit. La hauteur moyenne de l'aqueduc, à l'arrivée au Peyrou, est de 21m68. L'aqueduc se joint au château d'eau par un pont à trois grandes arches enjambant la terrasse inférieure. Ce pont a été édifié par Giral lors de l'aménagement de cette terrasse (1767-1775), en remplacement des quatre arceaux terminaux de l'aqueduc de Pitot. Le château d'eau est un hexagone percé d'arcades et dont trois faces sont cantonnées de colonnes d'ordre corinthien. Une voûte en ciment remplace la coupole en pierre qui couronnait autrefois la composition. Un pont contemporain de l'arc de triomphe permet de franchir le fossé. Deux rampes descendent vers les quartiers neufs. Deux échauguettes en pierre, ornées de tables à inscriptions et de motifs sculptés, sont placées de chaque côté des rampes. La promenade proprement dite se compose de la partie centrale avec le château d'eau et la statue de Louis XIV, et d'une promenade basse entourant la première sur trois faces. Deux grilles ferment l'entrée de ces allées latérales qui se relient à la promenade haute par des perrons et des escaliers.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; ferronnerie

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1954/03/09 : inscrit MH ; 1954/08/18 : classé MH ; 2022/07/22 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Aqueduc des Arceaux ou de Pitot, situé entre le pont du château d'eau du Peyrou et le réservoir des Arcades, y compris ce réservoir : inscription par arrêté du 9 mars 1954 ; Arc de triomphe ; pont donnant accès à l'entrée de la promenade ; promenade proprement dite avec les deux corps de garde extérieurs, les grilles d'entrée, les rampes et les murs de soutènement ; le château d'eau, son bassin et les escaliers qui l'encadrent ; le pont qui relie le château d'eau à l'aqueduc des Arceaux ou de Pitot : classement par arrêté du 18 août 1954 ; L'aqueduc, en totalité, et tous les éléments faisant partie du système d'adduction d'eau et des aménagements de la source du Lez, situé sur les communes de Montferrier-sur-Lez, de Montpellier et de Saint-Clément-de-Rivière, suivants les plans annexés à l'arrêté, pour les parties visibles sur les parcelles cadastrées suivantes : sur la commune de Montferrier-sur-Lez sur les parcelles AD16, AD59, AE32, AE55, AN51, AP72, AS149, AS127, AZ108, AZ124, AY12, AY13, AY14 et AY32 ; sur la commune de Montpellier sur les parcelles AB224, AC213, AD76, AD110, BX255, KL244, KL595, KL911, KP6, KR344, KR566, KR574, KR578, KR580, KS59, KS177, KS511, KT356, KT9, KT82 (allée Fragonard), MS4, MY356, MY357, MY476, MY489, MY732, MY734, MY789, MY795, MY796, MY797, MY805, MY806, MY814, MY815, MY818, MY905, TD144, TD145, TE42, TM3, TM7, TN7 et TN47 ; sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière sur les parcelles AC5, AC6, AD3, AE5, AH4, AI6, AI18, AI22, AV23, AV28, AW118, AW119, AX15, AX33, AY4, AY19, AY25, BL2, BL6, BL19, BO46 ; pour les parties enterrées sous les parcelles relevant du domaine public non cadastrées suivantes : sur la commune de Montferrier-sur-Lez : chemin du Val de la Lironde, rond-point de la D112, allée Olympe de Gouges, chemins des Tennis, du Pouget, impasse de la Grande Font, montée des Picadous, chemin Neuf (D127E3), de la Font du Château, Notre-Dame, de la Calade, de l'Ayres des Masques, de la Pinède, du Pioch de Baillos ; sur la commune de Montpellier : rue de la Font-Froide, impasse de la Blanquette, rue de la Lironde, boulevard de la Lironde, route de Ganges (D986), rues André Boulloche, René Etiemble, du Professeur Maximilien Nguyen-Phong, de la Croix de Lavit, Saint-Priest, avenue Ernest Hemingway (D127), avenue des Moulins, D65, rues Jean Bart, Auguste Bérard, de la Goélette, de la Frégate, avenue du Professeur Louis Ravas, rues Edmond Lautard, Paul Rimbaud, Vélasquez, avenue Saint-Clément, rues Croix, de las Cazes, de las Sorbes, de Clémentville, avenue de Lodève, boulevarddes Arceaux ; sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière : rond-point au croisement de la D112 et de la D145, rue du Ravin d'Embarre, allée des Lavandins, avenue du Lez, Mas de Fournel : inscription par arrêté du 22 juillet 2022

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Site classé

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Site classé 23 02 1943 (arrêté).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

34172

1/147