Hôtel de la Société Royale des Sciences

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel de la Société Royale des Sciences

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Montpellier ; 31 rue de l'Aiguillerie

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Adresse de l'édifice

Aiguillerie (rue de l') 31

Références cadastrales

L 2258

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 18e siècle

Description historique

Les emblèmes scientifiques qui ornent le portail suffisent à le dater du passage de la Société des Sciences, plaçant sa construction entre 1776 et 1796. Le cartouche armorié est certainement une adjonction très postérieure. L'escalier à volées droites autour d'un noyau ovale évidé peut remonter au 17e siècle. Les maçonneries de l'ensemble, certainement très anciennes, conservent quelques arcs noyés au rez-de-chaussée et possiblement des vestiges d'époque médiévale. En plan, l'immeuble occupe un rectangle. La façade principale est percée d'une entrée ouvrant sur un couloir accédant à une cour irrégulière. Le portail sur rue est du type rectangulaire avec encadrement à crossettes aux angles supérieurs. Les pilastres latéraux, nus, sont surmontés de consoles à deux canaux, avec chute de feuilles à cinq bouquets superposés. Au-dessus de l'entablement à larmier sont sculptés, en plein relief, divers emblêmes se rapportant à l'activité de la Société Royale des Sciences (livre ouvert, mappemonde, compas, équerre). Au-dessous, l'architrave de la porte présente un grand cartouche ovale portant un blason moderne, postérieur à 1846. L'escalier se situe dans la cour, à peu près au milieu de la longueur de l'immeuble. A l'origine, il devait y avoir là une tourelle à vis, remplacée au 17e siècle par un escalier à volées droites disposées autour d'un mur d'échiffre évidé. La particularité de ce mur est d'être composé de deux demi-noyaux creux, demi-circulaires, écartés l'un de l'autre d'environ 1m50 et portant les limons sur arcs rampants. Le contour circulaire extérieur de ces demi-noyaux a l'avantage de distribuer un peu de lumière supplémentaire. La rampe en fer forgé est constitutée par une succession de petits panneaux, composés chacun d'un fer ondulé, accosté de deux fers droits terminés en volutes affrontées. Ses panneaux sont liés entre eux par deux petites volutes en C. Le panneau de départ, plus riche, est constitué par un encadrement double, à angles en crossettes avec, au centre, deux volutes en S croisées et quatre arcs opposés symétriques.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, sculpture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1964/03/16 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Portail sur rue, y compris les vantaux et le marteau en fer forgé ; escalier et sa rampe en fer forgé (cad. L 2258) : inscription par arrêté du 16 mars 1964

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

34172

1/11
hôtel de la Société Royale des Sciences
hôtel de la Société Royale des Sciences
© Monuments Historiques
Voir la notice image