Hôtel d'Aurès

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel d'Aurès

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Montpellier ; 14 rue Eugène-Lisbonne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Adresse de l'édifice

Eugène-Lisbonne (rue) 14

Références cadastrales

1949 L 1912, 1913

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1718

Description historique

L'autorisation est donnée en 1718 par les Grands-Voyers de démolir et de rebâtir l'immeuble. Le décor intérieur date pour sa part de la période 1763-1780. La parcelle comprenant l'hôtel forme un quadrilatère avec une cour en fond de terrain. Cette cour est précédée d'un vestibule couvert d'un plafond en coupole, ovale, largement ouvert sur toutes ses faces par de grands arcs en anse de panier. La façade sur rue s'ouvre par un portail en plein cintre. L'entrée est ébrasée en niche, entre deux pilastres ornés de tableaux et portant un entablement à fronton circulaire. La clef de l'arc est sculptée d'une tête et d'une coquille. L'archivolte est ornée d'un motif se terminant latéralement par une chute florale. De chaque côté du portail, les murs sont décorés de refends et les fenêtres cintrées munies de clefs sculptées en console droite avec tête et coquille. Les façades sur cour sont ornées de pilastres. La porte centrale de la façade sud ouvre sur un escalier en vis. Elle s'orne de pilastres nus portant de petites consoles décorées de perles et chute de feuilles. L'arc en plein cintre a pour clef une tête de femme. Reposant sur cette tête, un grand vase godronné laisse déborder un abondant bouquet de fleurs. De chaque côté ondulent des guirlandes accrochées à un encadrement de volutes. Au-dessous, l'imposte en fer forgé présente un décor symétrique à base de volutes en C entrecroisées. A l'intérieur, les deux pièces ayant conservé leurs décors de 1763 se trouvent au rez-de-chaussée. La première, un petit salon, est entièrement lambrissée. La pièce suivante, un ancien boudoir, est remarquable par ses plafonds cintrés, ornés de gypseries.

Description

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier en vis

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, menuiserie, gypserie, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1951/02/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et couvertures sur la rue et sur la cour, y compris la ferronnerie de l'escalier à vis ; entrée, vestibule et grand escalier avec sa rampe en fer forgé ; décoration intérieure des salles du rez-de-chaussée (Conseil des Prud'hommes) : inscription par arrêté du 12 février 1951

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Vestibule,escalier,salle,élévation,toiture,décor intérieur,décor extérieur,entrée

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

La fiche de recensement rédigée en 1949 mentionne le cadastre suivant : L 1912, 1913

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

34172

1/16
hôtel d'Aurès
hôtel d'Aurès
© Monuments historiques
Voir la notice image