Chapelle Notre-Dame du Peyrou

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Titre courant

Chapelle Notre-Dame du Peyrou

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Clermont-l'Hérault

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

1990 A 605, 2014 DB 38

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 14e siècle, 17e siècle, 19e siècle

Description historique

En 1325, la chapelle est mentionnée dans l'état des églises de Lodève. L'édifice cité est sans doute déjà l'église gothique actuelle. La chapelle se présente, malgré certains remaniements, comme un édifice relativement homogène d'époque gothique. L'entrée principale est située sur la face sud, précédée d'un petit porche voûté d'ogives. Deux arcs-boutants retombant sur de puissants culots de style néo-gothique, encadrent cette entrée. Le chevet pentagonal est percé, sur chacune de ses faces, d'une étroite fenêtre trilobée, et rythmé de contreforts terminés par de petits pinacles dont la base est ornée d'un motifs rappelant les faces latérales d'un chapiteau ionique. Cette disposition remonte au 18e siècle (date 1709 marquée sur un pinacle). Au nord-est, occupant l'angle entre le chevet et la face nord, une construction ou annexe porte un petit clocher-arcade datant du 17e ou 18e siècle. Le porche ouest est fortement désaxé par rapport à la nef et ouvre sur celle-ci par une grande arcade plein cintre. Le mur dans lequel elle est percée présente un appareil qui pourrait faire remonter sa construction à une époque antérieure, peut-être au 12e siècle. L'église gothique se serait appuyée contre ce mur préexistant, ce qui expliquerait son fort désaxement. Le porche est voûté d'ogives et semble à l'origine avoir été à l'air libre, les murs de remplissage des arcades entre les supports étant une adjonction très postérieure. La nef est voûtée d'ogives quadripartites légèrement bombées, dispositif assez rare dans la région et qui rappelle les voûtes dites "angevines". Le choeur est couvert d'une voûte unique, décomposée en sept voûtains, cinq d'entre eux correspondant aux côtés du chevet pentagonal, les deux derniers faisant la liaison avec le système de voûtement de la nef. A la fin du 14e ou au début du 15e siècle, l'édifice existant fut jugé insuffisant. C'est alors que fut élevée au nord de l'église la suite de chapelles formant bas-côté. L'édifice conserve une décoration sculptée de grande qualité dont les éléments les plus remarquables sont localisés dans les chapelles du bas-côté nord.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1990/09/24 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Chapelle Notre-Dame du Peyrou (cad. 1990 A 605 ; 2014 DB 38) : classement par arrêté du 24 septembre 1990

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Décor intérieur

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Site inscrit 31 01 1945 (arrêté) ; Inscription 28 05 1979 (arrêté) annulée ; objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

34079

1/60
peinture
peinture
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image