Ruines du moulin sur l'Hérault

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin

Titre courant

Ruines du moulin sur l'Hérault

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Bessan

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

1954 A 2.165

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

L'Hérault

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 13e siècle ; 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1271 ; 1276

Description historique

Une lettre particulière du pape Grégoire X à l'évêque Pierre Bérenger de Montbrun (13e siècle), félicite ce dernier de la construction des quatre moulins sur l'Hérault, établis à Agde, Bessan, Florensac et Saint-Thibéry. La construction du moulin se situe donc entre les années 1271 et 1276. Le bâtiment qui rejoint les deux constructions à éperons ne date que du 19e siècle. Le bâtiment au nord-ouest présente un plan rectangulaire prolongé vers l'amont par un triangle de quatre mètres de hauteur. La partie rectangulaire est divisée en deux parties par un grand arc brisé dont l'extrados supporte un muraillement appareillé. Le plancher disparu du premier étage reposait sur ce mur et cet arc, sur un autre mur également établi sur arc brisé, à la racine de l'éperon, et latéralement sur de puissants bandeaux en quart-de-rond. Au-dessous de ces bandeaux latéraux règnent deux arcs longitudinaux dans chacune des parois. Tous ces arcs sont brisés. Un deuxième étage est appuyé, d'une part, sur un grand arc brisé établi au-dessus du premier et, d'autre part, sur un encorbellement continu en quart-de-rond. Cet encorbellement sert également à la circulation et forme un véritable chemin de ronde qui dessert à la fois les bretèches latérales du mur de fond et les archères pratiquées dans les flancs. Un petit escalier en vis est logé contre la pointe de l'éperon. L'unique porte d'entrée est en arc brisé. De chaque côté de la porte, à une assise au-dessus du sommet de l'extrados, des corbeaux supportent une bretèche en arc brisé. A un niveau plus élevé, les côtés de cette bretèche reçoivent les retombées de deux arcs brisés. Les larges mâchicoulis ménagés en arrière de ces deux arcs brisés permettaient de défendre les approches de la porte centrale. Le deuxième bâtiment est d'apparence semblable au premier tout en présentant quelques différences dans les mensurations et dans la structure, laissant présumer que sa construction n'appartient pas à la même campagne. Il semble que l'aménagement intérieur n'ait pas été aussi poussé. La porte d'entrée est en arc brisé. Les bretèches ont disparu. A une époque plus récente, l'éperon a été surmonté d'une construction encorbelée (salle de guet) que les longues archères permettent d'attribuer au 14e siècle. La partie supérieure est visiblement moderne.

Description

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1954/09/15 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Moulin sur l'Hérault (ruines) : inscription par arrêté du 15 septembre 1954

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Sur la fiche de recensement établie en 1951, mention du cadastre A 2.165

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

34031

1/17