Ancien prieuré Saint-Vincent-de-Broussan

Désignation

Dénomination de l'édifice

Prieuré

Titre courant

Ancien prieuré Saint-Vincent-de-Broussan

Localisation

Localisation

Occitanie ; Gard (30) ; Bellegarde

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

E4 646, 647

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 15e siècle

Description historique

La première mention certaine de l'église figure dans une bulle de 1156, la recensant parmi les possessions du chapitre de Nîmes. L'église était le siège d'un prieuré qui, annexé dès le 13e siècle à celui de Saint-Jean de Bellegarde, fut uni à la mense capitulaire de Nîmes. Dans le même temps, la seigneurie directe et foncière, ainsi que la justice, appartenaient aux ducs d'Uzès. La nef de trois travées, voûtée en berceau sur doubleaux et arcs de décharge, est prolongée à l'est par un sanctuaire demi-circulaire, en cul de four. La partie haute de la façade sud est décorée d'arcatures continues, petits arcs monolithes reposant sur des modillons. Ce décor est interrompu, au-dessus du portail, par un encorbellement de deux corbeaux triples, vestige d'une bretèche. La porte d'entrée est encadrée de colonnettes aux chapiteaux ornés de feuilles d'où émergent des palmettes. A l'intérieur, les chapiteaux des piliers sont ornés (entrelacs, sirènes, personnage nimbé...). Le sanctuaire est moins élevé que la nef. Celle-ci conserve une inscription réemployée, provenant du fronton de l'édifice, relative à la prise de la tour de Bellegarde par les Catholiques en 1570. Le clocher-arcade, en plein cintre, présente un décor d'arcatures aveugles, à éléments monolithiques. Précédée par un portail à la flamande, adjacent à l'abside de l'église, la cour de la métairie est entourée de bâtiments d'exploitation et d'habitation, dont deux sont anciens. Au nord-est, une construction rectangulaire étayée de contreforts, contient deux grandes salles voûtées sur diagonaux. Au nord, le bâtiment d'habitation, formant un angle droit avec le précédent, est remarquable par sa tourelle polygonale contenant un escalier en vis. A l'intérieur, deux portes palières présentent des linteaux en accolade. Les salles ont été remaniées.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1984/10/11 : classé MH ; 1984/10/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise (cad. E4 647) : classement par arrêté du 11 octobre 1984 ; Parties anciennes des bâtiments (corps de logis au Nord-Ouest et aile au Nord-Est de la cour) (cad. E4 646, 647) : inscription par arrêté du 11 octobre 1984

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Église,bâtiment conventuel,logis

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

30034

1/16
Clocheton
Clocheton
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image