Vestiges de l'abbaye et son aqueduc

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Titre courant

Vestiges de l'abbaye et son aqueduc

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aude (11) ; Saint-Polycarpe

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

B 760, 784, 395

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle

Description historique

La fondation du monastère remonterait à 780, ou 811 selon les lettres de Charlemagne datées de la 44ème année de son règne. Elle serait due à Attala qui en fut le premier abbé. Les moines vivaient sous la règle de saint Benoît. L'abbaye fut d'abord gouvernée par des abbés réguliers, élus par les religieux composant la communauté. Au 11e et au début du 12e siècle, elle ne fut plus qu'un simple prieuré assujetti tantôt aux abbés du monastère de Lagrasse, tantôt à ceux du monastère d'Alet. Au 13e siècle et jusqu'au milieu du 15e siècle, les abbés réguliers furent de nouveau à la tête du monastère. A partir de ce moment, l'abbaye passa sous la juridiction des archevêques de Narbonne. En 1705, introduction de la réforme janséniste. Les archevêques de Narbonne décidèrent alors de supprimer l'abbaye en réunissant ses revenus à ceux du grand séminaire de Narbonne (1771). L'abbaye se composait de quatre grands corps de bâtiments disposés en carré pour former le cloître. Au nord se trouvait l'église. A l'est étaient situés le chapitre, la chambre des outils pour le travail, la cuisine et le réfectoire. Le bâtiment du midi renfermait l'appartement abbatial. Au-dessus étaient les greniers, le dortoir et l'infirmerie des frères convers ; au-dessous les granges. A l'ouest, le bâtiment contenait la chambre des exercices, la bibliothèque, l'infirmerie-pharmacie et, au-dessus, le dortoir des religieux et une salle servant à l'apprentissage du plain chant. A l'entrée du couvent, au nord, se trouvaient l'appartement des étrangers et l'aqueduc. Le bâtiment qui entourait le cloître à l'est a été démoli en 1894. En 1891, un incendie détruisit les bâtiments sud et ouest. Les colonnes du cloître (14e siècle) auraient servi à réparer le cloître de l'ancienne abbaye de Saint-Hilaire.

Description

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1990/02/28 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Abbaye (vestiges) et son aqueduc (cad. B 760, 784, 395) : inscription par arrêté du 28 février 1990

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Aqueduc

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

11364

1/60
ancienne abbaye
ancienne abbaye
© Monuments Historiques
Voir la notice image