Pont-aqueduc de l'Orbiel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pont aqueduc

Titre courant

Pont-aqueduc de l'Orbiel

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aude (11) ; Trèbes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

L'Orbiel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle

Description historique

Lors de son inspection des travaux du canal des Deux-Mers, en 1686, Vauban constata que les épanchoirs construits aux traversées des rivières risquaient de provoquer de graves perturbations à la navigation en cas de crue, et même d'obstruer complètement le lit du canal par les apports de matériaux charriés. Il préconisa la construction d'aqueducs pour toutes ces traversées, en établissant lui-même les plans. Le pont-aqueduc de Trèbes n'est qu'un exemple de ces nombreux ouvrages. A l'époque, il fut cité comme modèle, avec dessins à l'appui, dans les ouvrages consacrés à l'hydraulique. L'ouvrage est à trois arches. A l'étiage, l'Orbiel ne coule que sous l'arche occidentale. En temps de crue, il envahit son lit majeur et parfois les trois arches ne suffisent plus à assurer le débit. La largeur des voûtes entre têtes (16,60m) correspond au passage du canal et à ceux des deux chemins de hâlage. Les arcs de tête, constitués par de très longs claveaux, font saillie sur le nu du mur. Cette saillie n'est pas uniforme. L'extrados, sur une longueur radiale de 28cm, est retaillé en retraite de 3cm sur la partie en intrados. A ces deux plans en faible relief sur le nu du mur correspondent les plans des pilastres tracés au droit des piles, larges rectangles nus à ressaut, et ceux des fortes plates-bandes qui soulignent le boudin du parapet. Les clés monumentales des arcs sont en trois pièces. Les culées sont défendues par de puissants murs en retour d'équerre avec fruit accentué. Ces murs sont fortifiés par des contreforts intérieurs. Les piles comportaient des éperons triangulaires à terminaison supérieure conique, cachés par l'accumulation de galets.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1950/03/24 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Pont-aqueduc de l'Orbiel : classement par arrêté du 24 mars 1950

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Pont,aqueduc

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Site archéologique : 11 397 5 AH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de l'équipement et du logement

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

11397

1/5
pont;aqueduc de l'Orbiel sur le canal du Midi
pont;aqueduc de l'Orbiel sur le canal du Midi
© Monuments Historiques
Voir la notice image