Ancien palais épiscopal ou ancien château , puis foyer pour enfants à caractère social

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château, palais épiscopal

Destination actuelle de l'édifice

Foyer ; mairie

Titre courant

Ancien palais épiscopal ou ancien château , puis foyer pour enfants à caractère social

Localisation

Localisation

Occitanie 11 Saint-Papoul

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Adresse de l'édifice

Monseigneur-de-Langle (place)

Références cadastrales

D 244, 247 à 254, 1146, 1178

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle, 15e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1767

Description historique

Diocèse créé en 1317 par démembrement de celui de Toulouse. Au 15e siècle, restauration de l'ensemble des bâtiments de l'abbaye, y compris le palais épiscopal, en ruine. Dans la seconde moitié du 16e siècle, l'évêché est laissé à l'abandon. Supprimé à la Révolution, l'église devient paroissiale et le palais épiscopal est vendu. Le palais forme une entité indépendante, au sud des bâtiments conventuels et de l'église, s'appuyant directement sur la galerie méridionale du cloître. Il occupe l'un des anciens bâtiments conventuels (l'ancien réfectoire - dortoir) reconstruit, comme la salle capitulaire, à l'époque gothique. Les niveaux et la distribution intérieure ont été modifiés. Le rez-de-chaussée est rythmé par quatre arcs diaphragmes aux claveaux appareillés, portant l'année 1767. Le palais épiscopal moderne cache un bâtiment plus ancien, des 14e-15e siècles, dont subsistent de nombreux vestiges (meurtrière, fenêtre flamboyante, ouvertures murées...). Trois vestiges de tours circulaires occupaient les angles de la bâtisse. A l'époque moderne, ajout de deux corps de bâtiments sur cour, destinés à assurer la circulation des différents niveaux. La résidence épiscopale se concentre alors sur les ailes sud et ouest. Le grand corps de bâtiment sud a été le dernier construit, à la fin du 18e siècle. Il tourne le dos au palais médiéval et possède son autonomie. Il se compose d'un corps central encadré par deux ailes latérales peu saillantes. A l'intérieur, les salles de réception et les chambres ont reçu un décor de gypseries, cheminées de marbre, lambris.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie, décor stuqué

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1943/03/17 : inscrit MH ; 2007/07/18 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le château et son parc, à l'exception des parties classées : inscription par arrêté du 17 mars 1943 - L'ancien palais épiscopal, ainsi que son parc et ses murs de clôture (cad. D 244, 1146, 247 à 254, 1178) : classement par arrêté du 18 juillet 2007

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Parc,réfectoire

Intérêt de l'édifice

A signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété de l'association lauragaise pour l'éducation de la jeunesse (ALEJ)

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

11361