Eglise Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Notre-Dame

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aude (11) ; Cazalrenoux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age, 17e siècle

Description historique

L'église ressortissait du diocèse de Toulouse puis, à partir de 1295, de celui de Pamiers et enfin, en 1317, de Mirepoix. L'édifice est à une nef voûtée en berceau sur doubleaux, avec abside semi-circulaire voûtée en cul de four. Les murs sont butés, au sud, par quatre contreforts sans liaison avec le mur et, à l'est, par un puissant contrefort axial. L'utilité de ces renforts résulte, d'une part, de la pente du terrain du nord au sud, d'autre part de la surélévation de l'édifice dans un but défensif. L'église était en effet adossée aux remparts par l'ouest. En même temps que les murs de l'abside étaient haussés au-dessus des voûtes de quatre mètres environ, l'abside fut raccordée à la nef, extérieurement, par des murs obliques. L'étage fortifié au-dessus des voûtes était largement aéré par des embrasures à mousquets, sans doute aménagées postérieurement à la fortification de l'église. Entre le mur du fond et le second arc doubleau se développe un décor sculpté en frise, utilisant damiers, rinceaux et boucles. Le portail s'ouvre au sud de la dernière travée. Les montants sont couronnés par une imposte sculptée qui se retourne en frise sur le mur extérieur. Le mur occidental est surmonté d'un petit clocher-mur à trois baies, en deux étages. L'abside et la première travée de la nef peuvent être considérées comme les parties les plus anciennes. Les deux autres travées ainsi que le portail pourraient dater du 12e siècle. La surélévation générale de l'édifice ne doit pas être postérieure au 13e ou au 14e siècle, sauf pour les embrasures. Les contreforts extérieurs ont probablement été nécessités par cette surcharge sur une assiette insuffisante. Ils existaient en 1731. Enfin, le clocheton a été bâti ou reconstruit au 17e siècle au plus tôt. Les chapelles nord et les sacristies sud dont des additions du 19e siècle.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1948/04/27 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Ensemble de l'église, à l'exception des chapelles latérales et sacristies : inscription par arrêté du 27 avril 1948

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés OMH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

11087

1/2
Extérieur
Extérieur
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image