Palais Granvelle, actuellement musée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Palais

Destination actuelle de l'édifice

Musée

Titre courant

Palais Granvelle, actuellement musée

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 16e siècle, 17e siècle, 1ère moitié 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1534

Description historique

Palais construit de 1534 à 1540 par Nicolas Perrenot de Granvelle, premier conseiller d'Etat et garde des sceaux de l'empereur Charles-Quint. Après la conquête française, le palais devient la résidence du gouverneur de la province. Dans la première moitié du 18e siècle, installation d'une salle de théâtre et de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts. Vendu comme bien national à la Révolution, il devient immeuble de rapport pendant une grande partie du 19e siècle. Il est acheté par la municipalité en 1864 et devient musée d'histoire après la seconde guerre mondiale.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH ; 1928/01/26 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le palais : classement par liste de 1862 - La cheminée du 17e siècle avec plaque en fonte armoriée provenant de la salle à manger à rez-de-chaussée de l'Hôtel Saint-Paul sis 11, rue Battant à Besançon : inscription par arrêté du 26 janvier 1928

Nature de l'acte de protection

Liste, arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Palais : 18 04 1914 (J.O.)

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/125
palais Granvelle
palais Granvelle
© Monuments historiques, 1999
Voir la notice image