Domaine de Saint-Loup

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine de Saint-Loup

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine 79 Saint-Loup-Lamairé

Précision sur la localisation

Anciennement commune de : SAINT LOUP SUR THOUET. Anciennement région de : Poitou-Charentes

Références cadastrales

1947 1430 à 1444, 1993 A 559 à 561, 564 à 572, 574, 575, 578 à 597, 2718, 2719, 2721 à 2724, 2735, 2736

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Thouet

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Description historique

La reconstruction du donjon et des bâtiments qui lui sont adjacents remonte au 15e siècle. Au 17e siècle, construction du château actuel qui présente les caractéristiques des créations architecturales inspirées de Philibert Delhorme. Le parc et les jardins furent aménagés au 17e siècle dans l'esprit de la Renaissance, ainsi qu'au 18e siècle. Le domaine se compose actuellement de l'île du château et ses abords entièrement entourés d'eau. A l'est, le Thouet canalisé alimente les douves, isolant le château et sa cour d'honneur aux parterres classiques, le donjon et les bâtiments annexes. A l'ouest, un long canal parallèle au Thouet, axé sur un pavillon servant de déversoir, borde une longue prairie axée sur la façade arrière du château. Cette ceinture d'eau est renforcée par la plantation de mails et de double alignements de marronniers. A l'est du canal, les dépendances et ses abords servant de transition entre l'île située en point bas et le bois situé en hauteur. Un axe de composition central, partant de la terrasse arrière du château, fait le lien entre l'île et le potager pour desservir le bois en promontoire. Les dépendances sont formées par l'orangerie et ses jardins (disparus), la ferme dite "ménagerie", un pigeonnier. L'orangerie a conservé ses structures des 15e et 18e siècles, et l'enclos de son jardin. La ménagerie, avec ses dispositions anciennes, à l'arrière de l'orangerie, borde une cour où s'élève le pigeonnier. Au delà de ces dépendances se trouve une vaste prairie autrefois occupée, au nord, par un verger et, à l'ouest, par un parc boisé en étoile.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1947/01/08 : classé MH ; 1993/07/05 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Bâtiments anciens et annexes ; douves et parties du parc portant les numéros 581 à 597 (anciennement 1430 à 1444 du plan cadastral) : classement par arrêté du 8 janvier 1947 ; Parties bâties et non bâties du domaine non concernées par l'arrêté de 1947, y compris les murs et les clôtures avec leurs portes, mais à l'exclusion de l'emprise de la voie ferrée (cad. A 559 à 561, 564 à 572, 574, 575, 578 à 580, 2718, 2719, 2721 à 2724, 2735, 2736) : classement par arrêté du 5 juillet 1993

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Donjon,orangerie,canal,allée,pigeonnier,ferme,enclos,jardin,parc,pavillon,porte,clôture,logis,douves,ménagerie,glacière,corps de garde

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscriptions 23 12 1926 et 09 10 1992 (arrêtés) annulées. Objets mobiliers protégés OMH.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété de la commune

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée : château

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/29
Façade principale et donjon vus des douves
Façade principale et donjon vus des douves
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Diffusion RMN
Voir la notice image