Remparts

Désignation

Dénomination de l'édifice

Fortification d'agglomération

Titre courant

Remparts

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Parthenay

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Références cadastrales

1951 A 78 ; 1995 AM 22, 61, 66, 67, 79, 80, 82, 83, 87, 88, 90 à 94, 107, 115, 117, 118 ; AI 186, 189, 193, 196, 199, 263, 285, 286, 297 ; AK 3 à 5, 10, 11, 58, 59, 61 à 63, 67, 72, 74, 78, 270, 271 ; AL 1 à 5, 206, 235, 239, 240, 246, 252, 267, 268, 276, 285 ; AN 104, 105, 109 à 111, 117, 119

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 13e siècle ; 4e quart 15e siècle

Description historique

Fortifications urbaines datant pour l'essentiel de la première moitié du 13e siècle. Sur le plateau correspondant à la citadelle subsistent quelques vestiges du 12e siècle. Des fouilles ont révélé quelques éléments du 11e siècle dans le fossé comblé qui séparait la citadelle de la ville. La ville fit l'objet de sièges au 15e siècle. Remparts démantelés en 1487 après la prise de la ville par Charles VIII, qui en autorise la restauration en 1492. Au début du 16e siècle, des travaux d'aménagement intervinrent. Après les guerres de religion, les remparts firent l'objet de démolitions, ayant perdu leur importance militaire.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1885/08/27 : classé MH ; 1920/11/20 : classé MH ; 1951/02/05 : classé MH ; 1992/06/16 : inscrit MH ; 1995/09/18 : classé MH ; 2000/03/27 : classé MH ; 2003/03/20 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Porte Saint-Jacques : classement par arrêté du 27 août 1885 - Pont de la Porte Saint-Jacques : classement par arrêté du 20 novembre 1920 - Porte de la Ville dite porte de la Citadelle ou de l'Horloge : classement par arrêté du 20 novembre 1920 - Parcelle de terrain sise aux abords immédiats de la porte de la Citadelle (cad. A 78) : classement par arrêté du 5 février 1951 - Remparts de la ville basse (cad. AM 22 ; AI 186, 189, 193, 199, 263, 285, 286 ; AK 3 à 5, 11, 58, 59, 61 à 63, 67, 72, 74, 78, 270, 271 ; AL 1 à 4, 33p, 268 ; AN 104, 105, 109, 110, 119) : inscription par arrêté du 16 juin 1992 - Remparts de la citadelle (cad. AM 61, 66, 67, 79, 80, 82, 83, 87, 88, 90 à 94, 107, 115, 117, 118) ; partie des remparts de la ville basse appartenant à la commune, y compris la partie des vestiges de l'église Saint-Jean (cad. AI 196, 297 ; AK 10 ; AL 5, 206, 235, 239, 240p, 246, 252, 267, 276 ; AN 111, 117) : classement par arrêté du 18 septembre 1995 - Remparts avancés de la citadelle, lieudit La Prée, avec la tour trilobée (cad. AB 25, 27 à 30, 102, 103 ; AD 364) : classement par arrêté du 27 mars 2000 - La portion d'enceinte urbaine (cad. AL 285) : classement par arrêté du 20 mars 2003

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Anciennes fortifications : site inscrit 23 06 1944 et 02 03 1945 (arrêtés).

Observations concernant la protection de l'édifice

La parcelle AL 33 a été divisée en deux parcelles : AL 285 et AL 286.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune ; propriété privée ; propriété d'une association ; propriété du département ; propriété d'un établissement public ; propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/57