Domaine de Bretteville

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine de Bretteville

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76) ; Bretteville-Saint-Laurent

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Références cadastrales

A 157, 162 à 166, 173, 174, 176, 213, 214, 217 à 219, 221, 226, 429, 449

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1730

Description historique

Ce château a été édifié dans la première moitié du 18e siècle dans le style classique, pour Albert-Louis Asselin, conseiller du roi Louis XV, qui avait épousé Marie-Anne Romé, fille du baron du Bec. Sa fille a épousé en 1749 Armand Thomas Hue, marquis de Miromesnil, qui fut Garde des Sceaux du roi Louis XVI de 1774 à 1787. L'édifice, précédé d'une avenue bordée d'une triple rangée d'arbres, est implanté entre une cour d'honneur limitée par des douves sèches et des jardins avec saut-de-loup dans l'axe. Il comprend un corps de logis central de plan rectangulaire cantonné de deux ailes en pavillon formant décrochement sur les deux façades. L'ensemble est clos de murs. Au nord subsiste l'ancienne chapelle devenue église paroissiale. Il est prolongé au sud par une aile de service et un bâtiment des offices qui commande la cour des communs. Ce domaine de grand parlementaire d'Ancien Régime est conservé dans sa quasi-totalité en composition générale et en élévation.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement ; inscrit MH partiellement ; protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1991/07/01 : inscrit MH ; 1992/10/02 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le château en totalité, à l'exclusion des aménagements fonctionnels contemporains et des parties classées ; la cour d'honneur avec les douves sèches, soit l'emprise foncière des parcelles A 174 et 176 ; les jardins avec l'ensemble des éléments subsistants de la clôture (piliers, murs, saut-de-loup) , soit l'emprise foncière des parcelles A 157, 162 à 166 ; l'avenue plantée, soit l'emprise foncière des parcelles A 213 et 214 et, en partie, 429, 221, 217 à 219 et 226 (cad. A 157, 162 à 166, 173, 174, 176, 213, 214, 217 à 219, 221, 226, 429, 449) : inscription par arrêté du 1er juillet 1991 - les façades et les toitures de l'ensemble des bâtiments des communs et du château (cad. A 173, 449, 174) : classement par arrêté du 2 octobre 1992

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Château et dépendances : site inscrit 03 11 1943 (arrêté).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection