Domaine d'Yville (également sur communes de Barneville-sur-Seine (27) et Mauny (76) )

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine d'Yville (également sur communes de Barneville-sur-Seine (27) et Mauny (76) )

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76) ; Yville-sur-Seine

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les communes : Barneville-sur-Seine (27) , Mauny (76). Anciennement région de : Haute-Normandie

Références cadastrales

C 162, D 65, 66, 77, 121, 122, 124 à 128, 130 à 132, 135 à 139, 240, 248, 249, 253

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1708, 1723

Description historique

Dès son acquisition en 1708, François Le Menu de La Noë, conseiller secrétaire du roi, entreprend la construction du château actuel dont les plans sont attribués à Jules Hardouin-Mansart, hypothèse non confirmée par les recherches récentes. Le domaine passe aux mains de l'un de ses créanciers, le marquis d'Etampes, puis du financier John Law. La construction est poursuivie de 1723 à 1735 par l'ingénieur des Ponts et Chaussées Jean-Jacques Martinet pour Jean-Prosper Goujon de Gasville (intendant de la généralité de Rouen de 1715 à 1732) , nouveau propriétaire, mais n'est achevée que dans la seconde moitié du 18e siècle. Le château d'Yville, en pierre de taille, présente d'un côté une façade encadrée d'ailes en retour avec galerie accompagnée d'un péristyle à colonnes ioniques, des sculptures raffinées aux frontons latéraux et aux agrafes des baies inspirées par la chasse, dans le style des maisons de plaisance, dont le goût se développait au début du 18e siècle. Ce château est édifié au coeur de son domaine sur une terrasse étroite aménagée dans la pente, il est accompagné de deux basses-cours et d'un ensemble complet de communs comprenant une chapelle, d'un petit parc clos de murs avec glacière dans un des bosquets, d'un vivier avec ses écluses permettant d'amener l'eau de la Seine et inscrit dans une composition monumentale avec perspectives principale et secondaire plantées de tilleuls et dont les lignes s'inscrivent dans un vaste paysage compris entre la Seine et le sommet du coteau, où fut même aménagé un belvédère. Il est en outre accompagné d'un parc à gibier avec sa maison de garde, et de la ferme.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1931/10/07 : inscrit MH ; 2002/11/19 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le château (cad. Yville-sur-Seine D 240) : inscription par arrêté du 7 octobre 1931 - Le domaine en totalité, soit l'ensemble du bâti, de la clôture, le parc et les perspectives (cad. Yville-sur-Seine D 65, 66, 77, 121, 122, 124 à 128, 130 à 132, 135 à 139, 240, 248, 249, 253, lieuxdits le Grand Jardin, Port d'Yville et Le Village ; C 162, lieudit la Grande Ferme ; Mauny C 5, 10, 11, 150, 156, 217, lieuxdits Cote d'Yville et Vente Saillot) ainsi que le parc à gibier (cad. Barneville-sur-Seine (27) C 35, 41 à 43, lieudit Le Parc) : inscription par arrêté du 19 novembre 2002

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Abords d'un monument historique ; parc naturel régional

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3
Château d'Yville, façade nord depuis le parc
Château d'Yville, façade nord depuis le parc
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image