Manufacture des Tabacs

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de tabac

Titre courant

Manufacture des Tabacs

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76) ; Le Havre ; 37 rue de Bretagne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Adresse de l'édifice

Bretagne (rue de) 37

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle, 3e quart 18e siècle, 1er quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1726, 1728, 1745, 1765, 1822

Description historique

En 1724, la Compagnie des Indes crée une manufacture de tabac au Havre. Jusqu'en 1728, l'ancien grand jeu de paume est utilisé comme atelier de fabrication. La nouvelle manufacture est construite à partir de 1726 d'après les plans de Jacques Martinet, ingénieur du roi, et Gabriel, premier ingénieur des Ponts et Chaussées. Elle forme un quadrilatère autour d'une cour et comprend magasins et bureaux au rez-de-chaussée, et atelier à l'étage. Un aqueduc y amène l'eau de la fontaine Saint-François. Un deuxième bâtiment est élevé à partir de 1728 autour d'une cour d'honneur, son portail est surmonté des armes de la Compagnies des Indes et de deux attributs du commerce. En 1745 et en 1765 un grand magasin et un troisième bâtiment sont respectivement construits. En 1791, la manufacture ferme et est adjugée à la société en commandite Delafraye, Clarisse et Delonguemere. En 1811, le monopole de la fabrication et de la vente revient à la Régie des droits réunis, devenue en 1814 Régie des contributions indirectes, et la manufacture est rachetée par la société impériale puis royale. En 1822, un quatrième bâtiment est construit sur le quai de Lamblardie. En 1830, la manufacture reçoit sa première machine à vapeur, installée par l'ingénieur Haleroft. En 1856, elle annexe l'entrepôt voisin. En 1857, Mazeline installe une machine horizontale de 30 cv. En 1862, l'ingénieur Demondésir fournit torréfacteurs et hachoirs. Après les bombardements de 1944, il ne subsiste de la manufacture que des vestiges finalement abattus en 1960. Seule la porte monumentale en pierre de Caen et de Caumont démontée est conservée.

Description

État de conservation (normalisé)

Détruit

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1946/12/02 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façade : classement par arrêté du 2 décembre 1946

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/2
Portail intérieur
Portail intérieur
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image