Eglise Saint-Pierre-ès-Liens

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Pierre-ès-Liens

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine 87 Dorat (Le)

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Description historique

Selon la tradition, pour commémorer une victoire gagnée près de Civaux, Clovis aurait fait bâtir un oratoire dans lequel il installa des clercs. Cette tradition pourrait expliquer la date de 501 gravée sur le tympan du portail de la façade principale. L'oratoire devint abbaye, détruite en 866 et restaurée en 987 par Boson, comte de la Marche, qui y institua des chanoines réguliers. La tradition rapporte que l'église actuelle aurait été bâtie par le second abbé, Drutus Mortemard, qui fit un voyage en Terre sainte. De plan en croix latine, l'édifice possède un transept de même largeur que la nef, suivi d'un choeur fermé à l'extrémité par une colonnade circulaire autour de laquelle pourtournent les collatéraux et rayonnent trois chapelles saillantes et circulaires. A droite et à gauche des bas-côtés du choeur se trouvent deux autres chapelles semblables, ouvrant sur le transept. A la croisée du transept, la jonction des quatre voûtes de la nef, des croisillons et du choeur est formée par quatre pendentifs qui supportent un dôme octogonal, au-dessus duquel s'élève le clocher avec sa flèche. Au droit de la première arcade de la nef, une autre coupole soutient le clocher sur la façade principale. Indépendamment des deux clochers de la façade et de la nef, quatre autres petits clochetons surmontent les quatre escaliers qui conduisent au-dessus des voûtes. Au-dessus de la chapelle de l'abside a été élevée une tour fortifiée qui pourrait avoir été construite au milieu du 15e siècle. A l'intérieur, tous les chapiteaux sont historiés. Sous le choeur se trouve une crypte dont l'accès se fait par deux escaliers situés à droite et à gauche dans le transept. Les voûtes y gardaient encore quelques traces de peinture au 19e siècle.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1846 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise : classement par liste de 1846

Nature de l'acte de protection

Liste

Référence aux objets conservés

PM87000091, PM87000088, PM87000092, PM87000087, PM87000086, PM87000089, PM87000424, PM87000423, PM87000090, PM87000942, PM87000943, PM87001315, PM87001696, PM87001701

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

18 04 1914 (J.O.). Objets mobiliers protégés OMH.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection