Château des Cars

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château des Cars

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Les Cars

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Lieu-dit

Le Bourg

Références cadastrales

A 3, 89, 102, 206, 918, 940, 970, 976

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 18e siècle

Description historique

Le site du château présente deux tours, seuls vestiges en élévation du château et, dans l'ancienne basse-cour, le bâtiment des écuries. Dans les années 1520-1530, les premiers travaux réalisés correspondent à une phase d'embellissement et à des interventions dans la cour. Dans la seconde moitié du 16e siècle, des travaux de fortification du site sont réalisés dans le contexte des guerres de Religion. Des restitutions montrent un château de plan carré, cantonné de tours toutes différentes, entouré d'un fossé et d'un boulevard périphérique, avec des pavillons d'angle. En contrebas, la basse-cour était bordée d'autres bâtiments. Le corps de logis était organisé autour d'une cour centrale intérieure. Cette cour se présentait à la Renaissance avec des colonnes torsadées. Des vestiges de mobiliers montrent des médaillons sculptés en calcaire, représentant un buste féminin et un masque de lion. La position des écuries est assez traditionnelle pour l'époque. L'édifice des écuries est assez exceptionnel du fait de la rareté du corpus des écuries Renaissance conservées en France. Il s'agit d'un vaste bâtiment rectangulaire d'environ 37 mètres de long sur 12 de large. La façade principale est occupée par un appentis construit plus tardivement. Elle présente trois niveaux de baies et un rez-de-chaussée voûté à deux niveaux de combles. La maçonnerie est en moellon. Un exhaussement des murs est visible sur tout le pourtour du bâtiment. La façade principale ainsi que le pignon nord conservent les traces d'un enduit de décor de faux appareil gris avec faux joints blancs, remontant sans doute au 17e ou au 18e siècle et reprenant un décor préexistant. Les lucarnes Renaissance sont sculptées, avec un couronnement formé d'un fronton à coquille et pyramidions. Les pilastres comportent un décor de disques sculptés. L'intérieur était couvert d'une voûte continue et d'un long berceau brisé qui ne subsiste que sur le tiers nord de l'édifice. Des vestiges de peinture sont conservés, représentant des scènes et des chevaux. Le décor se développait sur quatre registres avec une frise sommitale de médaillons, des registres de scènes, le dernier élément étant constitué par une frise portant une inscription. Le style des peintures indique à priori une réalisation remontant à la seconde moitié du 16e siècle. Le bâtiment est couvert par une charpente de huit fermes, non remaniée depuis sa mise en place. Le sol était recouvert d'un pavage en galets, séparé par un caniveau central dont l'évacuation est aménagée au sein du pignon sud. Des restes de murets, sans doute des supports de mangeoires, subsistent de l'aménagement interne. Il devait également exister des structures non pérennes.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement, classé MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1982/12/21 : inscrit MH ; 2012/05/15 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Vestiges de l'ancien château : les deux tours, le pavillon du 16e siècle ; le pavillon du 18e siècle ; la maison à lucarnes du 16e siècle ; la porte en arc sur le passage entre la place de la Mairie et la place dite Cour des Miracles ; le canal (à l'exclusion de la porte en arc dépendant du domaine public) (cad. A 3, 89, 102, 206, 918, 940) : inscription par arrêté du 21 décembre 1982 - Les écuries et leur terrain d'assiette, correspondant à l'ancienne basse-cour du château, en totalité (cad. A 206, 970, 976, lieudit le Bourg) : classement par arrêté du 15 mai 2012

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Écurie,maison,canal,place,cour,pavillon,porte,tour,basse-cour,décor intérieur

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Château et ses abords : site inscrit 14 01 1944 (arrêté).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/6
Ensemble des ruines
Ensemble des ruines
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image