Eglise paroissiale de la Très-Sainte-Trinité

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Titre courant

Eglise paroissiale de la Très-Sainte-Trinité

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Loiret (45) ; La Selle-sur-le-Bied

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Références cadastrales

H 474

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 1ère moitié 16e siècle, 2e moitié 19e siècle

Description historique

L'abbaye de Ferrières est à l'origine de la Celle puis du prieuré autour duquel s'est construite la commune, vraisemblablement à partir du 12e siècle. L'église a conservé quelques vestiges de cette époque dans la nef : voussures du portail principal, baie haute dans le mur sud, grande arcade composée de deux piliers massifs et deux larges colonnes... Le choeur a été reconstruit à l'époque du gothique flamboyant, probablement au début du 16e siècle. La nef a été percée de larges verrières à remplages et ornée de peintures murales organisées en panneaux encadrés. Ces peintures sont situées sur les murs du vaisseau principal de la nef. Trois panneaux indépendants représentent trois apôtres. Deux scènes différentes, juxtaposées l'une en dessous de l'autre, sont placées contre le piédroit d'une baie au sud. Des vestiges d'une troisième scènes sont conservés à proximité de la chaire. Les scènes sont riches en détails dans les paysages, les vêtements et les traits des visages. La toiture semble avoir été refaite en même temps, ainsi que la flèche octogonale. La restauration générale de l'édifice remonte aux alentours de 1874 pour s'achever en 1877. Le choeur a été voûté d'ogives à cette époque. La façade occidentale a été refaite et, vraisemblablement, considérablement modifiée.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

1960/04/27 : classé MH ; 2009/07/28 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les parois latérales de la nef, supportant des fresques du 15e siècle (cad. H 474) : classement par arrêté du 27 avril 1960 - L'église paroissiale en totalité, à l'exception des peintures murales déjà classées (cad. H 474) : inscription par arrêté du 28 juillet 2009

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/7
Peinture murale au-dessus de la quatrième pile du mur nord de la nef : Saint-André
Peinture murale au-dessus de la quatrième pile du mur nord de la nef : Saint-André
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Centre de recherches sur les Monuments historiques (CRMH), diffusion RMN-GP
Voir la notice image