Ancienne abbaye Saint-Lomer, ou ancien Hôtel-Dieu

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye, hôtel-Dieu

Titre courant

Ancienne abbaye Saint-Lomer, ou ancien Hôtel-Dieu

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Loir-et-Cher (41) ; Blois ; quai de l'Abbé-Grégoire

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Adresse de l'édifice

Abbé-Grégoire (quai de l')

Références cadastrales

DN 881, 877

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1663, 1703, 1723, 1845, 1856

Description historique

En 924, les moines de Saint-Laumer, poussés jusqu'à Blois par les invasions normandes, se voient octroyer un terrain hors des murs de la ville. Au 14e siècle, les remparts sont dressés pour abriter contre les Anglais les constructions monacales des 12e et 13e siècles. L'abbaye est ruinée au moment des guerres de Religion. Les Bénédictins réformés de la congrégation de Saint-Maur reconstruisent l'abbatiale. Sont également restaurés les bâtiments abritant le chapitre, le réfectoire, la cuisine et le dortoir. Dans la seconde moitié du 17e siècle, l'acquisition de terrains permet la construction de nouveaux bâtiments. Après la Révolution, les bâtiments abbatiaux furent affectés à l'Hôtel-Dieu, avec adjonction de bâtiments nouveaux en 1845-1847, réalisés par l'architecte Pinault puis Jules de la Morandière. L'Hôtel Dieu a été récemment reconverti en bureaux pour la Direction Départementale de l'Equipement.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection partielle

Date et niveau de protection de l'édifice

1939/05/08 : inscrit MH ; 1967/03/29 : classé MH ; 1992/08/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Hôtel-Dieu, à l'exception des parties classées : inscription par arrêté du 8 mai 1939 ; Façades et toitures du cloître ; façades et toitures des bâtiments construits par Jean-Jacques Charron, Paul et Jacques Habert, Guillaume de la Tremblaye et Pinault ; sol de la cour plantée devant le bâtiment central ; grille fermant cette cour face à la Loire (cad. DN 881) : classement par arrêté du 29 mars 1967 ; Pavillon de corps de garde de 1845 ; grille élevée par Jules de la Morandière en 1856, fermant le jardin (cad. DN 881, 877) : inscription par arrêté du 11 août 1992

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Cour,cloître,bâtiment conventuel,corps de garde,pavillon,élévation,clôture,toiture

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé ; site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Intérêt oeuvre

Secteur sauvegardé 03 09 1970 (arrêté) ; Site inscrit 09 06 1939 (arrêté)..

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de l'équipement

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/37
Monastère de Saint Laumer
Monastère de Saint Laumer
Donation André Kertész, Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image